Véhicules électriques : une techno pour régler les performances depuis son smartphone

Le groupe Hyundai Motor a développé une technologie basée sur la blockchain et qui permet d’appairer un smartphone et un véhicule électrique afin d’en personnaliser les réglages de performance.

1136
Hyundai Motor technologie contrôle par smarphone
Source : Hyundai Motor

Grâce à cette technologie de contrôle à distance, le conducteur d’un véhicule électrique pourra régler sept fonctions de performance : le couple maximum du moteur, le démarrage, les capacités d’accélération et de décélération, la capacité de récupération d’énergie au freinage, la vitesse limite maximum, la réactivité et la consommation d’énergie de la climatisation.

« Les véhicules électriques se prêtent mieux que d’autres à l’utilisation d’une telle technologie, explique le groupe Hyundai Motor. Ils offrent toute latitude pour agir sur l’expérience de conduite car la modification de leurs performances n’a pas d’incidence sur leur empreinte carbone. »

Des propositions de réglages optimisés

L’application smartphone proposera notamment « des réglages optimisés pour une destination donnée en analysant la distance restant à parcourir et les besoins en énergie électrique », précise le constructeur. Elle recommandera aussi les réglages les plus adaptés au type de route emprunté, de la campagne à la zone urbaine en passant par la montagne. Sans oublier des réglages pour une conduite plus sportive.

Le conducteur aura également la possibilité d’enregistrer des réglages personnalisés et de les utiliser dans n’importe quel véhicule électrique des marques Hyundai et Kia, notamment en location ou en autopartage, « en téléchargeant leur profil depuis le serveur ». Ces profils pourront être partagés et testés par d’autres utilisateurs.

La blockchain pour sécurité le partage des données

Afin d’éviter « toute manipulation non autorisée » lors du partage et du téléchargement des profils, l’application utilise la technologie blockchain qui encrypte et stocke les paramètres de performance sous forme d’une chaîne de blocs de données interdépendants : leur contenu ne peut donc pas être modifié après leur création.

Le contrôle des performances via smartphone devrait être disponible sur les futurs véhicules électriques des marques Kia et Hyundai, alors que le lancement de 44 modèles « écoresponsables » est prévu d’ici 2025 dont 23 véhicules électriques.

PARTAGER SUR