Véhicules électriques : quelle rentabilité ?

C’est acté, les véhicules électriques restent plus chers à l’achat que leurs homologues thermiques. Mais ils bénéficient de plusieurs atouts, notamment en matière d’entretien et de consommation, ce qui les rend plutôt attractifs en termes de TCO. En attendant peut-être de passer ces véhicules à la LLD, ce qui ne paraît pas si simple dans le secteur public.
- Magazine N°283
349
Paris
La ville de Paris dispose de 1 827 VUL qu’elle veut passer au 100 % électrique ou à l’hydrogène d’ici 2030. Une commande d’une centaine de fourgons électriques à prolongateur d’hydrogène est ainsi prévue entre 2023 et 2025.

« Nos clients bénéficient de TCO de plus en plus intéressants avec l’électrique, et cela s’est renforcé depuis la hausse des prix du carburant », résume Frédéric Quintin, directeur commercial du loueur Public LLD, quand on évoque la question du coût des véhicules électriques et de leur rentabilité. « Une chose est sûre, il y a un vrai gain sur l’entretien et la maintenance », complète Jean-Guilhem de Lanlay, commercial grands comptes pour le fleeter Fatec.

Un TCO encore supérieur…

« En revanche, tous les gestionnaires de parc public ne sont pas capables de calculer le nombre de kWh consommés et donc d’effectuer une comparaison de TCO...