Véhicules d’entreprise : – 16,51 % en 2020

Selon les chiffres de l’Arval Mobility Observatory, 755 223 VP et VUL ont été immatriculés sur le marché du véhicule d’entreprise en 2020, soit une baisse de 16,51 % comparé à 2019, dans le contexte de l’épidémie de covid-19.
1727
Véhicules entreprise

Sans surprise, le marché du véhicule d’entreprise a subi les conséquences de l’épidémie de covid-19 et des deux confinements. D’après l’Arval Mobility Observatory, 755 223 véhicules légers ont été immatriculés par les entreprises, les administrations et les loueurs longue durée en 2020, soit 149 376 unités de moins par rapport à 2019 avec pourtant deux jours ouvrés de plus.

Cela représente une baisse de 16,51 % entre 2019 et 2020. Celle-ci a touché tant les véhicules particuliers que les utilitaires légers : 448 489 VP (- 17,54 %) et 306 734 VUL (- 14,97 %) ont été mis à la route l’année dernière.

Pour rappel, après un repli de 7,42 % en janvier et une progression de 9,8 % en février, les immatriculations de véhicules légers en entreprise ont reculé suite au premier confinement de 63,49 % en mars, de 84,39 % en avril, de 40,39 % en mai, puis de 3,65 % en juin, de 3,90 % en juillet et de 6,27 % en août. Alors que le marché était finalement reparti à la hausse en septembre (+ 9,09 %), il a de nouveau affiché une baisse de 3,56 % en octobre puis de 4,76 % en novembre lors du deuxième confinement.

« Les statistiques de ce marché, d’ordinaire si dynamique et qui tire l’ensemble de l’activité automobile dans l’Hexagone, sont certes décevantes, mais elles traduisent dans le même temps une réelle résistance du monde de l’entreprise », nuance l’observatoire. En effet, le marché automobile global a quant a lui reculé de 23,81 % sur la même période, soit 7,3 points de plus.

Marché des véhicules d’entreprise 2020 :  électrique et hybride en progression

Côté énergies, seules les motorisations alternatives ont tiré leur épingle du jeu. 102 164 véhicules légers électriques et hybrides ont été immatriculés en 2020, soit une hausse de 13,52 % par rapport à 2019. Dans le détail, l’observatoire a comptabilisé la vente de 72 382 VL hybrides – dont 32 490 hybrides rechargeables (+ 276 %) et 39 892 hybrides non rechargeables –, ainsi que de 29 782 VL électriques (+ 42,94 %). Inversement, les immatriculations de véhicules essence ont chuté de 31,08 % à 139 985 unités, soit 63 073 de moins qu’en 2019. De même, les ventes de diesel ont reculé de 19,9 % à 513 074 unités.

Fin 2020, les parts de marché se répartissaient ainsi à 67,62 % pour le diesel (- 3,2 points comparé à fin 2019), 18,54 % pour l’essence (- 3,9 points) et 13,52 % pour les motorisations électrifiées – 9,58 % pour l’hybride (+ 5,5 points) et 3,94 % pour l’électrique (+ 1,6 point). Sur le seul segment des VP, le diesel n’a atteint que 50,7 % de part de marché, avec 227 400 unités immatriculés en 2020, soit – 26,12 % par rapport à 2019.