• Mots clés connexes
  • OVE

Véhicules d’entreprise : – 6,11 % en août 2019

Selon les statistiques de l’Arval Mobility Observatory, avec 50 441 unités immatriculées en août 2019, les ventes de véhicules légers neufs en entreprise ont reculé de 6,11 % par rapport à août 2018.

1075
Véhicules d'entreprise

D’après l’Arval Mobility Observatory, 50 441 VP et VUL ont été mis à la route le mois dernier sur le marché des flottes, soit un recul de 6,11 % comparé aux chiffres d’août 2018. En cause : une baisse de 10,56 % des immatriculations de VP à 30 524 unités, faiblement compensée par une hausse de 1,63 % des ventes de VUL à 19 917 unités.

De mauvais résultats qui sont toutefois à nuancer : « il y a un an, le marché avait été soutenu par l’entrée en vigueur de la norme WLTP au 1er septembre, et une anticipation d’achat et de location des entreprises. Un an plus tard, l’effet de comparaison est donc très important et pénalise les performances d’août 2019 », analyse l’observatoire. De plus, août 2019 a compté 21 jours ouvrés, contre 22 en août 2018, rappelle l’observatoire.

Malgré tout, sur huit mois, le marché des véhicules d’entreprise a affiché une croissance de 7,15 % comparé à la même période en 2018, portée tant par les VP que les VUL. 578 393 immatriculations ont été enregistrées par l’observatoire, dont 341 564 VP (+ 6,93 %) et 236 829 VUL (+ 7,48%).

Côté motorisations, l’essence atteint désormais 22,25 % de part de marché avec 128 688 unités immatriculés depuis le début de l’année, en hausse de 56,82 % par rapport à 2018. Sa part de marché a même franchi le cap des 5 % sur le segment des VUL, signale l’observatoire, avec 12 143 unités vendues, tandis qu’elle s’élève à 34,12 % sur le segment des VP (116 545 unités).

En parallèle, le repli du diesel se poursuit : 413 774 unités ont été immatriculées sur les huit premiers mois de l’année, soit – 4 % comparé à la même période en 2018 et une part de marché réduite à 71,54 %. En cause : la baisse des ventes de VP diesel avec 195 731 unités immatriculées depuis le début de l’année, soit – 12,37 %. La part de marché du diesel n’est ainsi plus que de 57,30 % sur le segment des VP. « Le diesel résiste uniquement dans le VUL », commente l’observatoire, avec 92,07 % de part de marché et une hausse de 4,99 % des ventes de véhicules neufs à 218 043 unités.

L’électrique et l’hybride gagnent aussi des points. 13 548 véhicules électriques (+ 46,89 %) et 21 041 hybrides (+ 24,16 %) ont été mis à la route depuis le début de l’année, soit des parts de marché respectives de 2,34 % et 3,64 %. Chez les hybrides toutefois, seules les ventes de modèles non rechargeables ont progressé (16 276 unités, + 34,58 %). Celles d’hybrides rechargeables ont à l’inverse reculé de 1,81 % à 4 765 unités.