Véhicules d’entreprise : – 84,39 % en avril 2020

D’après les chiffres de l’Arval Mobility Observatory, 11 696 véhicules légers ont été immatriculés en entreprise en avril 2020, en plein milieu du confinement dû à la pandémie de covid-19, soit une baisse de 84,39 % comparé à avril 2019.

1043
Véhicules entreprise

Cette forte chute des ventes a concerné tant les véhicules particuliers que les utilitaires, avec seulement 6 039 VP et 5 656 VUL mis à la route en avril 2020, soit respectivement – 85,93 % et – 82,32 % par rapport à avril 2019.

Contrairement au mois de mars, l’hybride et l’électrique n’ont pas résisté le mois dernier : les ventes de VP et VUL électriques ont ainsi reculé de 80,02 % avec 354 unités immatriculées, tandis que l’hybride a affiché un repli de 84,77 % à 391 unités. La tendance est la même pour l’essence (2 578 unités, – 84,95 %) et le diesel (8 347 unités, – 84,35 %).

Au total, sur les quatre premiers mois de l’année, 178 422 véhicules légers ont été mis à la route, en baisse de 39,13 % comparé à la même période en 2019, dont 104 469 VP (- 38,13 %) et 73 953 VUL (- 40,49 %). « En comparaison, le marché automobile national s’établit lui en repli de – 46,9 % (481 172 unités) », indique l’observatoire.

« Les motorisations thermiques encaissent les conséquences du confinement et de l’arrêt de l’économie », poursuit l’observatoire. Dans le détail, 34 560 véhicules légers essence et 124 418 diesel ont été mis à la route depuis le début de l’année, soit respectivement de – 41,66 % et – 45,46 % comparé à 2019. Seules les motorisations électrifiées ont affiché une croissance sur quatre mois avec + 23,65 % pour l’hybride (11 773 unités) et + 9,87 % pour l’électrique (7 302 unités). Leurs parts de marché grimpent ainsi à 4,1 % pour l’électrique et 6,6 % pour l’hybride sur le marché entreprise, contre 19,37 % pour l’essence et 69,73 % pour le diesel.

PARTAGER SUR