Véhicules d’entreprise : – 26,06 % en avril 2022

Selon le baromètre mensuel de l’Arval Mobility Observatory, 52 419 véhicules légers (32 494 VP et 19 925 VUL) ont été immatriculés en avril 2022 sur le marché des véhicules d’entreprise, en recul de 26,06 % comparé à avril 2021.
1471
marché véhicules d'entreprise avril 2022

En avril 2022, le marché des véhicules d’entreprise n’a pas donné de signe de reprise. Avec un jour ouvré de moins qu’en avril 2021 (20 jours contre 21), il est effectivement en baisse de 26,06 % avec 52 419 véhicules légers (VL) immatriculés. Dans le détail, 32 494 véhicules particuliers (VP) et 19 925 véhicules utilitaires légers (VUL) ont ainsi été immatriculés en avril 2022, soit respectivement – 20,82 % et – 33,22 % par rapport à avril 2021. En comparaison, le marché automobile a de son côté affiché une baisse de 26,6 % en avril 2022 avec 136 208 VL immatriculés.

Côté énergies, les motorisations thermiques restent toujours en repli. Cependant, la tendance s’accentue avec les véhicules d’entreprise diesel (- 38,68 % à 26 057 VL) par rapport aux modèles essence (- 17,58 % à 12 187 VL).

L’hybride non rechargeable et l’électrique en hausse

Mais contrairement à mars 2022, les immatriculations des hybrides simples reviennent à la hausse (+ 4,8 %), avec 5 457 unités en avril 2022. En revanche, les immatriculations des véhicules hybrides rechargeables demeurent en baisse (- 15,24 %) pour le second mois consécutif, avec 4 533 unités. Un résultat expliquant ainsi le recul des immatriculations de véhicules hybrides de 5,35 % (9 990 VL).

À l’inverse, avec 3 209 VL, les immatriculations des véhicules 100 % électriques continue leur progression avec + 18,02 % en avril 2022. Mais cette progression par rapport à avril 2021 reste de fait moindre que les valeurs affichées en mars 2022 (+ 24,73 %) et février 2022 (+ 45,91 %).

En termes de parts de marché, les immatriculations de véhicules d’entreprise en avril 2022 se partagent donc ainsi : 49,71 % diesel ; 23,25 % essence ; 10,41 % hybride simple et 8,65 % hybride rechargeable (soit 19,06 % pour les hybrides) et 6,12 % électrique.

Plus spécifiquement, sur le segment des VP, les parts de marché se répartissent comme suit : 33,17 % pour l’essence ; 29,34 % pour les hybrides (15,52 % non rechargeables et 13,82 % rechargeables) ; 27,68 % pour le diesel ; et 7,21 % pour l’électrique.