Véhicules d’entreprise : – 9,05 % en février 2021

Selon les chiffres de l’Arval Mobility Observatory, 68 692 véhicules particuliers et utilitaires légers ont été immatriculés sur le marché entreprise en février 2021, soit un recul de 9,05 % comparé à février 2020.
1159
véhicules entreprise

Après un bon départ à + 4,32 % en janvier, « le mois de février n’a pas réussi aux constructeurs », constate l’Arval Mobility Observatory. En effet, 68 692 véhicules légers ont été immatriculés en entreprises en février 2021, soit – 9,05 % par rapport aux chiffres de février 2020, avec un nombre identique de jours ouvrés.

Cette baisse a concerné tant le segment des véhicules particuliers que celui des utilitaires légers, avec 39 561 VP (- 12,86 %) et 29 131 VUL (- 2,94 %) mis à la route le mois dernier. Le marché du véhicule d’entreprise s’en tire toutefois mieux que le marché national qui a affiché un recul de 17,92 % en février 2021, avec 169 911 unités immatriculées.

Énergies : seul l’hybride progresse

Du côté des énergies, les immatriculations de véhicules diesel ont chuté de 17,67 % à 43 315 unités et celles d’essence de 10,84 % à 13 438 unités. Inversement, les ventes d’hybrides ont progressé de 82,04 % à 9 099 unités dont 4 255 hybrides rechargeables (+ 141,62 %) et 4 844 hybrides non rechargeables (+ 50,36 %).

« Coup d’arrêt en revanche pour l’électrique avec un recul de 8,07 % à 2 505 immatriculations VP + VUL, pointe l’observatoire. Comme en janvier, c’est le segment VP qui explique cette situation, avec un repli de 12,33 % à 1 848 immatriculations. »

– 2,94 % sur les deux premiers mois de 2021

Au total, sur les deux premiers mois de l’année, 132 022 véhicules légers ont été immatriculés en entreprise, soit – 2,94 % comparé à la même période en 2020. Dans le détail, 75 038 VP (- 6,75 %) et 56 984 VUL (+ 2,59 %) ont été mis à la route. « En comparaison, le marché automobile national recule depuis le début de l’année de 11,37 % (331 139 VP + VUL) », indique l’Arval Mobility Observatory.

Le marché entreprise a là encore été tiré par les motorisations hybrides avec 17 492 unités immatriculées (+ 90,3 %) dont 7 981 hybrides rechargeables (+ 165,68 %) et 9 511 hybrides non rechargeables (+ 53,35 %). En parallèle, l’électrique a reculé de 2,21 % à 4 904 unités, l’essence de 3,56 % à 24 944 unités et le diesel de 12,17 % à 84 047 unités.

Les parts de marché sur deux mois s’établissent ainsi à 63,66 % pour le diesel, 18,89 % pour l’essence, 13,25 % pour l’hybride et 3,71 % pour l’électrique.