Véhicules d’entreprise : – 3,90 % en juillet 2020

D’après les chiffres de l’Arval Mobility Observatory, les immatriculations de véhicules légers neufs ont reculé de 3,9 % en juillet 2020 comparé à juillet 2019, à 73 342 unités.

482
Véhicules d'entreprise

Après avoir affiché de fortes baisses en mars (- 63,49 %), en avril (- 84,39 %) et en mai (- 40,39 %), les immatriculations de véhicules légers en entreprise avaient rebondi en juin mais sous leur niveau de 2019 (- 3,65 %). Une tendance qui s’est poursuivie en juillet 2020 avec 73 342 unités mises à la route, soit – 3,90 % comparé à juillet 2019.

Du côté des utilitaires légers, après une hausse de 7,83 % en juin 2020, les immatriculations sont reparties à la baisse en juillet 2020 avec 28 538 unités mises à la route, soit – 7,16 % par rapport à juillet 2019. En parallèle, 44 804 véhicules particuliers ont été immatriculés en juillet dernier, soit de – 1,69 % comparé à juillet 2019.

En pratique, seuls les hybrides tirent leur épingle du jeu avec 3 204 hybrides rechargeables immatriculés en juillet 2020 (+ 575,95 % comparé à juillet 2019) et 7 182 hybrides non rechargeables (+ 43,92 %), soit un total de 7 182 unités (+ 121,8 %). Les ventes de modèles électriques ont quant à elles chuté de 2,85 % à 1 876 unités, celles de diesel de 8,25 % (49 724 unités) et celles d’essence de 14 % (14 154 unités).

Voir tous nos articles sur le marché des véhicules d’entreprise

Le marché entreprise en recul de – 27,48 % sur sept mois

Sur les sept premiers mois de l’année, 382 861 VP et VUL ont été mis à la route, soit – 27,48 % par rapport à la même période en 2019, à jours ouvrés équivalents. Le marché entreprise résiste toutefois mieux que le marché national, en baisse de 32 % à 1 109 867 unités. « Les VP restent plus touchés que les VUL, avec des immatriculations en chute de – 28,31 % (222 986 unités), alors que les utilitaires affichent un repli de – 26,29 % (159 875 unités) », précise l’observatoire.

Côté énergies, sur sept mois, les immatriculations de diesel ont reculé de 30,27 % à 264 018 unités et celles d’essence de 36,62 % à 74 280 unités ; tandis que les ventes de modèles électriques ont progressé de 8,36 % à 13 564 unités et celles d’hybrides de 61,76 % à 29 919 unités. « Dans le détail, les hybrides rechargeables bondissent de 176,29 % (11 966 VP + VUL), alors que les hybrides simples sont en hausse de 26,74 % (17 953 VP + VUL) », indique l’observatoire. Les parts de marché se répartissent ainsi à 19,4 % pour l’essence, 68,96 % pour le diesel, 3,54 % pour l’électrique et 7,81 % pour l’hybride.

PARTAGER SUR