• Mots clés connexes
  • OVE

Véhicules d’entreprise : – 1,7 % en mai 2018

D’après les chiffres de l’Observatoire du véhicule d’entreprise (OVE), 64 531 unités ont été immatriculées en mai 2018, soit une baisse de 1,7 % comparé à mai 2017, pour un jour ouvré de moins.

992
Marché des véhicules d'entreprise

Le repli des ventes a plus particulièrement touché le segment des VP, avec seulement 37 829 unités vendues (- 2,6 %), alors que 26 702 VUL ont été mis à la route (- 0,2 %).

Le marché a tout de même globalement progressé de 4,2 % sur les cinq premiers mois de l’année par rapport à 2017, avec 334 923 unités immatriculées et un nombre de jours ouvrés équivalent. La hausse des ventes a été majoritairement portée par les VP (194 927 unités, + 5,4 %), mais aussi par les VUL (140 626 unités, + 2,5 %).

Diesel : 81, % de part de marché sur les cinq premiers mois de l’année

Au final, depuis le début de l’année, les ventes de diesel ont reculé de 1 % ; tandis que celles d’essence ont progressé de 31,4 %. Si bien que la part du marché du diesel a diminué de 4,3 points à 81,1 %, et celle de l’essence s’est établie à 14,1 %.

La conjoncture a également profité aux hybrides : 10 235 VP et VUL ont été immatriculés depuis le début de l’année, soit une augmentation de 48,4 %. « En un an, les hybrides se sont arrogés un point de part de marché supplémentaire, pour atteindre 3,1 % », note l’OVE.

Enfin, bien que les immatriculations de VE aient affiché une hausse de 39,6 % avec 5 603 VP et VUL mis à la route, la part de marché de l’électrique est restée stable à 1,7 %.

À noter que la tendance a été plus marquée sur le segment des VP, où l’essence a obtenu 21,9 % de part de marché, soit une hausse de 3,9 points avec 42 461 unités immatriculées (+ 28 %), tandis que la part de marché de l’hybride a atteint 5,1 %. En parallèle, la part de marché du diesel est passée à 71,3 %, soit 5,8 points de moins que sur les cinq premiers mois de 2017.

PARTAGER SUR