Véhicules d’entreprise : + 8,08 % au premier semestre 2019

D’après l’Arval Mobility Observatory (ex-OVE), le marché du véhicule d’entreprise a affiché une forte croissance de 8,08 % au premier semestre 2019, avec 451 629 VP et VUL immatriculés.

1117
Marché des véhicules d'entreprise

Après + 3,18 % en janvier, + 5,26 % en février, + 6,10 % en mars, 15,21 % en avril et de 14,53 % en mai, le marché du véhicule d’entreprise a signé son moins bon mois du semestre en juin. 84 588 unités ont été mises à la route le mois dernier, soit + 1,97 % par rapport à juin 2018 selon l’Arval Mobility Observatory. Les ventes ont été portées par les VP à 52 018 unités (+ 4,90 %), alors que les immatriculations de VUL ont reculé de 2,37 % à 32 570 unités.

Cela n’a pas empêché le marché entreprise d’afficher une progression de 8,08 % au premier semestre 2019 par rapport au premier semestre 2018, avec pourtant un jour ouvré de moins (123 contre 124). « Il faut remonter au premier semestre 2016 pour trouver une croissance du marché supérieure », note l’observatoire. Au total, 451 629 unités ont été immatriculées sur les six premiers mois de l’année dont 265 464 VP (+ 8,85 %) et 186 165 VUL (+ 7 %).

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

L’essence atteint 22,31 % de part de marché

Du côté des énergies, l’essence représentait fin juin 2019 22,31 % des immatriculations en entreprise à 100 747 unités, en hausse de 65,44 % par rapport au premier semestre 2018. Inversement, les mises à la route de véhicules légers diesel ont reculé sur six mois de 3,67 %, soit une part de marché de 71,84 %. Cette tendance est d’autant plus marquée sur le segment des VP où l’essence et le diesel ont affiché des parts de marché de respectivement 34,52 % et 57,45 % fin juin.

En parallèle, les immatriculations de véhicules électriques ont atteint 10 586 unités au premier semestre 2019, soit + 46,50 % par rapport au premier semestre 2018, et représentent désormais 2,34 % du marché entreprise. Les mises à la route de véhicules hybrides ont également progressé avec 15 230 unités (+ 21,53 %) et 3,37 % de part de marché. « Les hybrides non rechargeables affichent un rythme de progression deux fois plus rapide que les hybrides rechargeables (+ 25,6 % versus + 10,93 %, » précise l’observatoire.