• Mots clés connexes
  • OVE

Véhicules d’entreprise : un recul de 4,4 % en novembre 2018

Selon les chiffres de l’Observatoire du véhicule d’entreprise (OVE), 71 262 VP et VUL ont été immatriculés en novembre 2018, soit - 4,4 % par rapport à novembre 2017.

776
ventes vehicules entreprise
(c) welcomia / 123RF

Suivant la tendance globale, le marché du véhicule d’entreprise a affiché un recul au mois de novembre 2018. « C’est le VP qui a subi le plus fort décrochage puisque les immatriculations ont plongé de – 6,7 % à 41 184 unités, note l’Observatoire du véhicule d’entreprise (OVE, Arval). Le VUL, quant à lui, résiste mieux avec une baisse contenue de – 0,9 % (30 078 unités). »

Sur onze mois, le marché est toutefois resté à la hausse, avec 746 023 VP et VUL mis à la route depuis le début de l’année, soit + 2,8 % par rapport à la même période en 2017, avec un jour ouvré supplémentaire. Le marché a été porté par les immatriculations de VP, en hausse de 3,2 % à 435 722 unités, tandis que les VUL ont enregistré une croissance de 2,2 % à 310 301 unités.

Immatriculations cumulées de VP et VUL neufs en entreprises

Immatriculations cumulées de VP neufs en entreprise

Immatriculations cumulées de VUL neufs en entreprise

Véhicules électriques : 2 % de part de marché

Grande nouvelle du côté des motorisations : la part de marché de l’électrique a franchi le seuil des 2 % en entreprise, avec 15 124 VE immatriculés (+ 45,1 %) dont 8 761 VP (+ 53,6 %) et 6 363 VUL (+ 34,9 %).

En parallèle, la bascule du diesel vers l’essence s’est confirmée. De 91,9 % en janvier 2018, la part de marché du diesel a chuté à 78,8 % en entreprise. Au total, 588 148 VP et VUL ont été vendus sur onze mois, soit – 4,4 % comparé à 2017. Le recul est plus marqué encore sur le segment des VP avec 297 476 unités immatriculées (- 8,4 %) et une part de marché désormais à 68,3 %.

Part de marché par motorisation (VP + VUL)

Les véhicules essence en hausse de 42,6 %

Inversement, les mises à la route de véhicules essence ont augmenté de 42,6 % depuis le début de l’année, à 117 807 unités. Sa part de marché a ainsi atteint fin novembre 15,8 %. Là encore, la tendance concerne surtout les VP avec 105 882 véhicules vendus (+ 40,1 %) et une part de marché de l’essence à 24,3 %. En comparaison, seuls 11 925 VUL essence ont été immatriculés sur onze mois. Cela représente certes une augmentation de 69,8 % comparé à 2017, mais la part de marché de l’essence est limitée à 3,8 % sur le segment des VUL.

Enfin, la part de marché des hybrides est restée stable à 3,2 %. 24 008 VP et VUL ont été mis à la route sur onze mois (+ 43,9 %), dont 17 512 hybrides non rechargeables (+ 48,7 %) et 6 496 hybrides rechargeables (+ 32,2 %). Un segment toujours porté par les ventes de VP à 23 373 unités (+ 44,3 %) et 5,4 % de part de marché.

Part de marché par motorisation (VP + VUL)

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter