Véhicules d’entreprise : recul du marché en septembre 2018

Selon le baromètre de l’Observatoire du véhicule d’entreprise (OVE), le marché a reculé de 12,1 % en septembre 2018 par rapport à septembre 2017, à 59 800 unités (VP + VUL). Il reste toutefois en hausse de 4 % sur les 9 premiers mois de l’année.

1229
ventes vehicules entreprise
(c) welcomia / 123RF

Certes, le mois de septembre a eu un jour ouvré de moins qu’en 2017, mais la chute est rude après un mois d’août particulièrement actif (53 725 VP et VUL immatriculés, + 20,1 %). Le segment des VP a été particulièrement touché, avec seulement 33 011 unités mises à la route en septembre 2018, soit – 18,3 % par rapport à septembre 2017 ; « preuve que les entreprises et les constructeurs ont bel et bien anticipé la norme WLTP en août » estime l’OVE. En comparaison, le segment des VUL n’a reculé que de 3 % à 26 789 unités. À noter toutefois que le règlement WLTP ne s’applique pas encore à tous les VUL (voir encadré).

Malgré tout, le marché du véhicule d’entreprise affiche une progression de 4 % sur les neufs premiers mois de l’année entre 2017 et 2018. 599 566 VP et VUL ont été immatriculés, dont 352 449 VP (+ 5,3 %) et 247 117 VUL (+ 2,3 %).

Le diesel toujours en recul au profit de l’essence

La bascule vers l’essence se poursuit, puisque 92 262 VP et VUL essence ont été mis à la route depuis le début de l’année, soit une hausse de 43 % par rapport à la même période en 2017. Cette tendance s’observe aussi bien sur le segment des VP que sur celui des VUL : 82 214 VP et 9 048 VUL à motorisation essence ont été immatriculés, soit respectivement + 40,5 et + 71,5 %. En parallèle, seulement 476 744 VP et VUL diesel ont été vendus depuis le début de l’année (- 2,7 %).

Les immatriculations de VE ont quant à elles progressé de 34,8 % avec 10 952 unités, dont 6 136 VP (+ 34,9 %) et 4 816 VUL (+ 34,7 %). Et pour finir, 18 853 VP et VUL hybrides ont été vendus depuis le début de l’année (+ 44,5 %), dont 5 361 hybrides rechargeables (+ 47,1 %) et 13 492 hybrides non rechargeables (+ 43 ,5 %).

« Au total, la part de marché de l’essence en entreprise (VP+VUL) s’établit fin septembre à 15,4 %. Sur les seuls VP, elle atteint désormais 23,6 % et 3,7 % sur les VUL », précise l’OVE. La part de marché du diesel n’atteint plus que 79,5 %, et même 69,4 % sur le seul segment des VP. Enfin, du côté de l’électrique, « la part de marché s’établit dorénavant à 1,8 %, après avoir stagné plusieurs à 1,7 % », note l’OVE ; tandis que l’hybride stagne à 3,1 %.

WLTP : un déploiement en 3 étapes

Pour rappel, le règlement WLTP a été adopté par la Commission européenne le 1er juin 2017 et est déployé en 3 étapes. Il a d’abord concerné uniquement les nouveaux modèles de véhicules particuliers et de petits VUL (moins de 1 250 ou 1 305 kg) à partir du 1er septembre 2017. Puis, depuis le 1er septembre 2018, il est appliqué à tous les VP et petits VUL neufs ; ainsi qu’à tous les nouveaux modèles de VUL lourds (plus de 1 250 ou 1 305 kg). C’est seulement à compter du 1er septembre 2019 qu’il concernera tous les VP et VUL neufs.

PARTAGER SUR