• Mots clés connexes
  • OVE

Véhicules d’entreprise : + 23,28 % en septembre 2019

Selon les chiffres de l’Arval Mobility Observatory, 73 728 véhicules ont été immatriculés en entreprise au mois de septembre 2019, en hausse de 23,28 % par rapport à septembre 2018.

761
ventes vehicules entreprise
(c) welcomia / 123RF

Cette hausse a surtout concerné le segment des véhicules particuliers avec 46 649 unités mises à la route (+ 41,31 %), contre 27 079 unités pour les utilitaires légers (+ 1 %). À noter toutefois que le marché avait connu en septembre 2018 « un coup d’arrêt en raison de l’entrée en vigueur de la norme WLTP », rappelle l’observatoire.

« Le diesel enregistre en septembre 2019 son meilleur mois de l’année, avec une hausse à deux chiffres des immatriculations : + 12,67 % à 51 540 unités, signale également l’Arval Mobility Observatory. Un résultat à mettre au crédit des VP dont les immatriculations progressent de + 25,01 % (26 497 unités), tandis que les VUL affichent une croissance de + 2,02 % (25 043 unités). » Inversement, l’électrique a affiché « sa plus mauvaise performance de l’année, avec une quasi-stagnation des immatriculations à + 0,64 % (1 740 unités) », constate l’observatoire. En cause, une baisse de 46,81 % des immatriculations de VUL à tout juste 409 unités. Les ventes de VP électriques ont en revanche progressé de 38,65 % à 1 331 unités.

Au total, 652 121 véhicules d’entreprise ont été immatriculés depuis le début de l’année, soit + 8,76 % comparé à la même période en 2018. Dans le détail, 388 213 VP (+ 10,15 %) et 263 908 VUL (+ 6,79 %) ont été mis à la route.

Côté motorisations, la part de marché de l’essence a atteint 22,33 % sur neuf mois, avec 145 590 unités vendues, en hausse de 57,80 % par rapport à 2018. En parallèle, les immatriculations de diesel ont reculé de 2,40 % à 465 314 unités, soit une part de marché de 71,35 % sur neuf mois. Cette tendance reste toujours plus marquée sur le segment des VP où l’essence représente actuellement 34,03 % de part de marché et le diesel 57,24 %. La part de marché du diesel reste en revanche de 92,1 % sur le segment des VUL, contre 5,11 % pour l’essence.

Enfin, la part de marché de l’électrique reste stable à 2,34 % sur neuf mois, avec 15 288 unités immatriculés (+ 39,59 %), tandis que celle de l’hybride s’établit à 3,73 % (24 292 unités, + 12,87 %), portée par les ventes d’hybrides non rechargeables.