Des véhicules à faibles émissions Chronopost dans bientôt 41 villes

Saint-Brieuc, Vannes ou Reims : dans 24 villes de France, Chronopost, filiale du groupe La Poste, renouvelle les flottes de ses agences pour atteindre un parc d’un millier de véhicules à faibles émissions (VP et VUL électriques ou GNV et vélos) roulant dans 41 villes françaises.
11464
Chronopost véhicules faibles émissions
Véhicule à faibles émissions Chronopost à Paris © Julie Vénier

Fin octobre 2021, Chronopost a annoncé vouloir livrer ses colis avec des véhicules à faibles émissions dans 24 nouvelles villes françaises*, portant ainsi le nombre à 41 le nombre de villes livrées avec ce type de véhicule.

Depuis 2019, le spécialiste de la livraison express de colis de moins de 30 kg a investi 25 millions d’euros pour verdir sa flotte, dans le cadre de sa démarche RSE. Il comptait ainsi 376 véhicules à faibles émissions en 2019, année pendant laquelle il a notamment équipé le Grand Paris, contre seulement 60 véhicules en 2017, puis 120 unités en 2018.

En 2020, Chronopost a intégré de nouveaux véhicules à faibles émissions dans 16 villes françaises pour atteindre 770 véhicules. Et il a prévu d’ajouter 360 de ces véhicules dans sa flotte actuelle, pour atteindre plus d’un millier d’unités d’ici fin 2021. Avec ses renouvellements de véhicules sur deux ans, Chronopost serait ainsi « passé de 0 à 20 % de livraisons de colis en véhicules électriques, au gaz naturel ou en vélos cargos en France ». Et l’entreprise vise un colis sur deux livré avec un véhicule à faibles émissions en 2025.

360 véhicules à faibles émissions dans 24 villes

Plusieurs agences Chronopost verdissent ainsi leur parc automobile. « Nous avons déployé 4 véhicules à faibles émissions : 2 électriques et 2 au gaz naturel à Saint-Brieuc (22) et aux alentours », a indiqué Arnaud Lefeuvre, chef de l’agence sur le territoire briochin qui a fait installer 6 bornes de recharge sur le site Tréguier à proximité.

À Vannes (56) et à Valence (26), les agences Chronopost livrent environ 11 000 colis par jour (14 000 en fin d’année) et en collecte 5 000. L’agence de Vannes s’est récemment dotée de 5 véhicules électriques ainsi que de 6 bornes pour la recharge, contre « 7 véhicules électriques et 5 bornes de recharge » à Valence, d’après le chef d’agence Anthony Riffard.

À Reims (51), Chronopost a acquis 14 nouvelles voitures électriques et a installé 9 bornes. Le site de Grenoble (38) a récemment acheté le même nombre de véhicules. « Leur coût sera amorti sur plusieurs années avec le prix de l’essence qui augmente régulièrement ainsi que l’entretien des véhicules », a affirmé David Coste, chef d’agence à Grenoble (38) et Gap (05).

L’agence de Mulhouse (68) livre, quant à elle, 11 600 colis aux professionnels et particuliers au quotidien, contre 24 500 en fin d’année, et en collecte 10 400. « Nos 7 bornes récemment installées assurent la recharge de notre flotte de 6 véhicules électriques durant la nuit », a précisé Éric Joliot, chef d’agence de Mulhouse qui compte 42 collaborateurs.

Du GNV pour les poids lourds

Outre sa flotte de livraison du dernier kilomètre, Chronopost verdit son parc de poids lourds, assurant les itinéraires de plus longue distance depuis le mois d’octobre 2021. Il veut opérer une soixantaine de liaisons routières journalières avec des véhicules au GNV, « soit 36 % de ce type de livraison en poids lourds qui parcourent en moyenne 400 000 km par an en Île-de-France. » L’expressiste espère ainsi atteindre 20 % de l’ensemble des liaisons routières assurées par des poids lourds GNV et bioGNV en France d’ici 2025.

« Ces poids lourds à plus faibles émissions en particules fines prendront le relais des poids lourds diesel utilisés jusqu’à présent pour acheminer les colis depuis les hubs de Chronopost situés en périphérie des villes, et les agences des centres-villes et à proximité », a détaillé Chronopost.

Des objectifs impulsés par le groupe La Poste

Par ailleurs, rappelons que DPDgroup, maison-mère de Chronopost et filiale du groupe La Poste, s’est engagé en octobre 2020 à livrer 225 villes avec des véhicules à faibles émissions en Europe, dont 77 villes françaises pour devenir « leader de la livraison durable » d’ici 2025. En 2021, DPDgroup possède désormais une flotte de plus de 4 000 véhicules à faibles émissions dans près de 170 villes en Europe.

* Albi, Annecy, Avignon, Brive, Caen, Grenoble, Le Mans, Metz, Mulhouse, Nancy, Narbonne, Nîmes, Orléans, Pau, Perpignan, Poitiers, Quimper, Reims, Saint-Brieuc, Tours, Troyes, Valence, Valenciennes, Vannes.

LA FLOTTE DE CHRONOPOST EN CHIFFRES

Environ 4 000 véhicules

Le parc de Chronopost comprend environ 4 000 véhicules dont près de 1 000 véhicules à faibles émissions en circulation : véhicules électriques ou au gaz naturel, vélos cargos, triporteurs, etc. Le restant sont des véhicules diesel Euro 5 ou 6 et donc Crit’Air 2.