Véhicules hors d’usage : la seconde vie des véhicules

Si les pneus et les batteries des véhicules sont intégralement recyclés, la situation est moins avancée avec le verre ou les plastiques. Mais sous la triple pression réglementaire, économique et écologique, les constructeurs cherchent à optimiser la seconde vie de leurs véhicules hors d’usage (VHU), tout en intégrant toujours plus de matériaux recyclés.

- Magazine N°190
1395
Véhicules hors d’usage : la seconde vie des véhicules

Les matériaux marquent deux étapes majeures de la vie du véhicule : sa naissance et sa fin. Ainsi, la fabrication d’une Renault Clio IV mobilise 76 % de métal, 3 à 4 % d’élastomère et de pneumatiques, 16 % de polymères, le reste comprenant des fluides et du verre. « Ces pourcentages évoluent en permanence », commente Jean-Philippe Hermine, directeur du plan et de la stratégie environnement de Renault. De leur côté, les véhicules de PSA Peugeot Citroën sont constitués en moyenne de 70 à 72 % de métaux, de 20 à 25 % de polymères dont 3 à 3,5 % pour les pneumatiques, le reste couvrant les vitrages, les fluides et l’électronique.

Une...

PARTAGER SUR