Véhicules hybrides segments A-B (citadines, polyvalentes et minispaces) : une offre très limitée

Hybride et citadine ? A priori, l’association ne semble pas des plus heureuses. Coûteuse, la technologie hybride se rentabilise moins facilement sur une petite voiture bon marché que sur une berline à plus de 30 000 euros. Elle prend aussi de la place dans le véhicule avec sa batterie et ses deux moteurs thermique et électrique.

1071
Seuls les constructeurs les plus expérimentés proposent des solutions, comme Toyota avec sa Yaris Hybride très présente dans les entreprises et les collectivités. Une preuve que l’hybride peut bel et bien se démocratiser. Lancée en 2012, cette version « écolo », vendue à partir 19 200 euros (20 100 euros en version Business), pèse en effet 48 % des ventes du modèle.

Le moteur essence 1.5 associé à un bloc électrique développe 100 ch au total, ce qui assure de bonnes performances à la Yaris Hybride : 11,8 secondes pour passer de 0 à 100 km/h. Surtout, la consommation mixte s’élève à 3,5 l/100 km pour des émissions records de 79 g/km...

PARTAGER SUR