Véhicules hydrogène : les cinq questions à se poser

Censé concilier les avantages de la motorisation électrique et la simplicité d’usage des véhicules thermiques, l’hydrogène demeure encore rare au sein des parcs automobiles. Néanmoins, quelques entreprises et collectivités nous ont livré leurs retours d’expérience. Guide pour intégrer la pile à combustible dans le mix énergétique de la flotte.

- Magazine N° avril 2020
772

Rappelons tout d’abord qu’un véhicule hydrogène est un véhicule à motorisation électrique alimenté non par une batterie mais par une pile à combustible (PAC) dont le rôle est de convertir l’hydrogène stocké à l’état gazeux en électricité – un processus qui ne rejette en retour que de l’eau. Certains véhicules roulent uniquement à l’hydrogène mais il existe des « hybrides » batterie-hydrogène. À la clé : le confort de l’électrique avec plus d’autonomie et un temps de « recharge » identique à celui d’un véhicule thermique.

Face à une fiscalité écologique plus sévère, au passage au WLTP, aux objectifs de transition énergétique fixés par la loi...

PARTAGER SUR