Véhicules industriels : l’OVI tire le bilan de 2018

L’Observatoire du Véhicule Industriel (OVI) vient de publier son étude de l’année 2018 sur les marchés du véhicule industriel (VI) et du transport routier de marchandises (TRM). Résultat : un bilan positif de l’année 2018 et des ventes en léger recul pour 2019.

1610
OVI bilan annuel
Jean-Michel Mercier a présenté les résultats de l'étude annuelle de l'OVI.

Parrainé par BNP Paribas Rental Solutions, l’Observatoire du Véhicule Industriel (OVI) a publié son étude annuelle sur les véhicules industriels. L’OVI a d’abord fait le bilan d’une année 2018 aux résultats globalement positifs : l’activité du transport routier de marchandises (TRM) a continué sa reprise initiée il y a deux ans et les ventes de véhicules de 3,5 tonnes ont augmenté. En effet, l’OVI a enregistré plus de 393 000 véhicules immatriculés cette année en Europe, soit une augmentation de 35,7 % en cinq ans. En France, ce chiffre s’élève à 55 155 unités, une progression de + 9,3 % (préciser les dates) par rapport à l’année 2017. Concernant les ventes de VUL, elles ont aussi augmenté de 4 %.

Un léger recul en 2019

L’OVI a également présenté ses prévisions pour l’année 2019. Il a notamment annoncé une baisse de 4,6 % des ventes de véhicules industriels (tracteurs et porteurs) par rapport à 2018. Ces dernières passeront de 54 000 unités vendues à 51 500. En outre, le marché du VI devrait évoluer en faveur des véhicules propres.