Véhicules légers : 1 % de croissance en 2018

L’Observatoire Cetelem a récemment publié son étude sur l’évolution du marché mondial du véhicule léger. Alors que l’Europe, la Chine, les États-Unis et le Japon voient leurs ventes décroître ou stagner, celles de l’Inde décollent.

937

En ce début d’année 2019, l’Observatoire Cetelem a publié une étude sur les tendances du marché automobile mondial en 2018 et les prévisions pour l’année à venir. Alors que les ventes de véhicules légers augmentaient annuellement de 5 % à l’échelle mondiale depuis 2010, elles n’auraient progressé que de 1 % en 2018. L’Observatoire note par ailleurs des évolutions différentes d’un pays à l’autre.

Véhicules légers ventes mondiales 2018

Un bilan mitigé en Europe

D’après les chiffres de l’étude, les ventes de véhicules légers ont respectivement augmenté en France et en Espagne de 3 % et de 7 % en 2018. À l’inverse, elles ont baissé de 7 % au Royaume-Uni et de 3,1 % en Italie. Les unités écoulées en Allemagne et dans les pays d’Europe de l’Ouest ont quant à elles stagné entre 2017 et 2018. Hormis l’Espagne et l’Italie, tous les pays européens devraient enregistrer une baisse de leurs ventes en 2019 allant de – 1 % en Allemagne à – 3,4 % en France.

Véhicules légers ventes 2018

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

Un recul inattendu en Chine

L’Observatoire Cetelem fait également état de l’évolution des ventes en Chine. Cette dernière a enregistré en 2018, et pour la première fois depuis 20 ans, une baisse de 3 % du nombre d’immatriculations. Aux États-Unis et au Japon, le marché des véhicules légers s’est stabilisé à + 0,3 % et à + 0,7 %.

Autre constat : la Russie et le Brésil ont vu les ventes de VL augmenter de 14 % en 2018 avec respectivement 1,8 million et 2,5 millions d’unités écoulées. Ces chiffres sont cependant largement inférieurs à ce qu’ils étaient précédemment : 3 millions de véhicules s’étaient vendus en 2008 en Russie et 3,6 millions en 2012 au Brésil.

Enfin, le marché indien, dont les ventes s’élèvent à 4 millions de VL par an, semble continuer sur sa lancée après avoir enregistré une hausse de 9,5 % en 2017. L’étude de l’Observatoire Cetelem ne donne cependant pas plus de précisions quant aux ventes réalisées en 2018 et à celles attendues en 2019.