Véhicules légers rechargeables : + 233 % en mai 2021

D’après le baromètre de l’association Avere-France, 25 175 véhicules légers électriques et hybrides rechargeables ont été immatriculés en mai 2021, soit une progression de 233 % par rapport au mois de mai 2020, en partie confiné, et un total de 14,2 % de part de marché.
994
Intégration véhicules électrifiés
© Wang Tom

Après + 2 % en janvier, + 30 % en février, + 297 % en mars et + 1 143 % en avril, le marché des véhicules légers électrifiés et rechargeables a poursuivi sa croissance. L’association Avere-France a enregistré 25 175 unités (VP et VUL) immatriculées en mai 2021, soit + 233 % comparé aux chiffres de mai 2020 – mois en partie confiné en raison de l’épidémie de covid-19.

Ces immatriculations se décomposent en 12 220 véhicules légers électriques (+ 171 %) – dont 11 564 VP (+ 181 %) et 656 VUL (+ 65 %) – ; ainsi que 12 955 hybrides rechargeables (+ 324 %) – dont 12 893 VP (+ 321 %) et 62 VUL. Côté modèles, la Zoé, la Model 3 et l’e-208 ont dominé les ventes de VP électriques ; le Kangoo, la Zoé société et l’e-Jumpy, celles de VUL électriques ; et le 3008, le Captur et l’EHS celles d’hybrides rechargeables (voir les graphiques ci-dessous).

Immatriculations de véhicules légers électrifiés rechargeables en mai 2021
Source : Avere-France / AAA Data / CCFA

BEV et PHEV : 14,2 % de parts de marché en mai 2021

« Si le marché, toutes énergies confondues, est reparti à la hausse par rapport à mai 2020, les immatriculations n’ont pas encore retrouvé leur niveau d’avant crise sanitaire, note Cécile Goubet, déléguée générale de l’Avere-France. Dans ce contexte, les véhicules électriques et hybrides rechargeables poursuivent leur conquête et se sont attribué 14,2 % de parts de marché le mois dernier, soit + 2,2 points par rapport à avril 2021. »

Dans le détail, les VL hybrides rechargeables se sont octroyé 9,1 % de part de marché en mai 2021, portés par les ventes de VP, tandis que les véhicules particuliers électriques ont obtenu 8,2 % de PDM et les VUL électriques 1,8 %. Les personnes morales ont représenté 73,74 % des acheteurs de PHEV, mais seulement 46,40 % des acheteurs de BEV.

L’association signale par ailleurs l’immatriculation de 60 bus et cars électriques sur les mois d’avril et mai 2021, soit trois fois plus par rapport à la même période en 2020. Elle ne donne pas d’informations ce mois-ci sur les immatriculations de deux-roues électriques, de camions électriques et de véhicules hydrogène.

Des immatriculations en hausse de 140 % sur cinq mois

Sur les cinq premiers mois de l’année 2021, 111 636 véhicules légers électriques et hybrides rechargeables ont été mis à la route, en hausse de 140 % comparé à la même période en 2020. Parmi eux, 55 947 VL électriques (+ 67 %) et 55 689 VL hybrides rechargeables (+ 329%).

« Avec la sortie de crise et le redémarrage de l’activité touristique, les loueurs sont également de retour et ont acheté en masse des modèles 100 % électriques, comme le montrent les chiffres en Corse avec une multiplication par cinq des immatriculations par rapport à avril 2021, note Cécile Goubet. Attention toutefois à l’impact de la baisse du bonus écologique, prévue pour juillet. »

Au total, l’Avere-France a comptabilisé 581 931 véhicules électrifiés rechargeables mis en circulation en France depuis janvier 2010, dont 393 934 véhicules électriques et 187 997 hybrides rechargeables. Pour rappel, l’objectif français est d’atteindre 706 000 unités en circulation d’ici fin 2021, puis 1 million d’ici fin 2022 dont 600 000 VE et 400 000 hybrides rechargeables.