100 millions de VN vendus en 2019 selon Euler Hermes

Dans un communiqué de presse, la société d’assurance-crédit Euler Hermes analyse l’évolution du marché automobile. Elle prévoit notamment la vente de 100 millions de VN en 2019 et annonce les défis futurs des constructeurs automobiles.  

1082
100 millions de véhicules neufs seront vendus en 2019.

Dans un communiqué de presse daté du 25 septembre 2018, Euler Hermes prévoit la vente de 99,7 millions de véhicules neufs en 2018, soit une augmentation de 3 % par rapport à l’année précédente. Ce chiffre devrait s’élever à 100 millions d’unités en 2019. Ce dynamisme sera notamment porté par les marchés chinois et indien en pleine expansion. Dans cinq ans, Euler Hermes estime que 95 % de la croissance des ventes de VN viendront des marchés émergents, dont 47 % de la Chine et 13 % de l’Inde.

Maxime Lemerle, le responsable des études sectorielles chez Euler Hermes, l’explique : « On dénombre 25 véhicules pour 1 000 habitants en Inde, et 120 pour 1 000 en Chine, quand ce rapport s’élève à 600 pour 1 000 en Europe de l’Ouest et 800 pour 1 000 aux États-Unis. De plus, les marchés émergents témoignent en moyenne d’une croissance économique rapide, avec une classe moyenne qui se développe vite. Une situation qui devrait assurer de nouveaux débouchés importants pour les constructeurs du monde entier. »

Deux défis : transition électrique et protectionnisme américain

Selon la société d’assurance-crédit, la transition vers le véhicule électrique représente l’un des défis futurs des constructeurs, notamment en raison du durcissement des normes environnementales chinoises et européennes. Même si la part des ventes de VE reste faible par rapport aux ventes totales de véhicules dans le monde (1,2 % en 2017 et 1,7 % prévu en 2018), les immatriculations de VE ont connu une croissance de + 54 % en 2017. Une augmentation de + 45 % est prévue pour 2018.

De plus, Euler Hermes identifie un second défi à relever pour les constructeurs : s’adapter à l’incertitude générée par les récentes mesures protectionnistes du gouvernement américain. L’augmentation des droits de douane sur les véhicules importés pourrait avoir des conséquences financières significatives pour l’industrie automobile européenne. Ces deux défis devraient notamment toucher les futurs investissements des équipementiers et des constructeurs automobiles.

Prévision des ventes de véhicules électriques.

PARTAGER SUR