Véhicules particuliers : les ventes européennes en recul en avril

Selon l’ACEA, les ventes de véhicules particuliers ont baissé de 6,6 % dans l’Europe des 28 en avril dernier, et de 6,6 % en France.

1489
Véhicules particuliers

Dans la lignée de l’ensemble des pays européens, les ventes de véhicules particuliers se sont affichées en recul en France en avril dernier, par rapport au même mois de 2016. Un repli de 6,6 % indique l’ACEA, l’Association des constructeurs européens, à 171 871 unités. Des pays comme le Royaume-Uni ou l’Allemagne connaissent des baisses plus importantes, respectivement à – 19,8 % et – 8 %.

Ce recul ne réussit cependant pas à infléchir la tendance positive du marché depuis le début de l’année : dans l’Europe des 28, la progression des ventes de VP s’est établie à 4,4 % ; elle s’est élevée à 2 % en France.

Véhicules particuliers : les français en recul

La conjoncture d’avril n’a bénéficié pas aux marques françaises. Les ventes du Groupe Renault, avec les marques Renault, Dacia et Lada, se sont repliées de 2,6 %. Les ventes de PSA (Peugeot, Citroën et DS) ont elles reculé de 6,4 %.

Mais à l’image du marché, la tendance est restée positive depuis le début de l’année : en progression de 7,4 % pour le Groupe Renault, et de 1,2 % pour le Groupe PSA. Au palmarès des marques, c’est d’ailleurs Renault qui a enregistré la plus forte progression depuis le début de l’année à 7,4 %, soit 380 040 ventes, devant Dacia à 6,1 % et 145 863 unités. La troisième marche du podium est occupée par Citroën à + 3,6 % et 205 774 unités.

 

Notre brève sur le marché des VP en Europe en mars.