Véhicules premium : segments A et B (mini-citadines, citadines, minispaces)

Longtemps, le segment des petites citadines a correspondu au minimum automobile : des modèles dépouillés et sans caractère à prix discount. La donne a changé et l’on assiste aujourd’hui à une montée en gamme sans précédent de l’offre. Une tendance soutenue par le succès des Mini et Fiat 500. Propriété de BMW, la marque anglaise va lancer en mars prochain la troisième génération de la Mini "moderne".

- Magazine N°196
747

Mini, le changement dans la continuité

La recette ne change pas : on retrouve les rondeurs et les effets néo-rétro, avec une bonne dose de personnalisation et des tarifs corsés, à partir de 21 600 euros en version diesel 1.5 D. Seules les dimensions évoluent : la longueur progresse de 10 cm (3,82 m) au bénéfice de l’habitabilité et du volume de coffre (211 litres, en hausse de 50 l). Un embonpoint qui ne se répercute pas sur la balance grâce à une nouvelle plate-forme allégée et rigidifiée qui devrait offrir un comportement dynamique. À vérifier lors d’un essai. Sous le capot, la petite anglaise adopte des moteurs 3 cylindres turbo...