Véhicules prioritaires : cas réels de mise en pratique

- Magazine N°199
1272
Véhicules prioritaires : cas réels de mise en pratique

1er cas

Sur une chaussée à double sens, une voiture tourne à gauche pour entrer dans un parking. Elle est alors percutée par une ambulance privée qui dépassait en remontant à contre-sens. Le conducteur de la voiture indique ne pas avoir entendu l’avertisseur de l’ambulance.

Droit commun : il s’agit d’un véhicule bénéficiant d’une priorité de passage. Si l’ambulancier ne peut démonter qu’il avait fait usage de sa signalisation et qu’il se trouvait en situation d’urgence médicale, il est totalement responsable. S’il le peut, le responsable est le conducteur de la voiture.

Convention : la voiture a effectué une manœuvre perturbatrice autorisée...

PARTAGER SUR