Segment D, berlines, break et SUV routiers : des français mais pas seulement

Les constructeurs français sont naturellement bien installés sur ce segment et font valoir leurs prix compétitifs et des prestations routières de haut niveau par rapport aux allemands du premium. Et entre eux, des généralistes européens ou japonais parviennent à se glisser.

- Magazine N°257-258
151
Segment-D

Les prix s’entendent « à partir de », hors aides fiscales, et sont exprimés en euros HT sauf mention contraire. Pour les kits de transformation VP/VU, les tarifs s’entendent hors main-d’œuvre, sans tablette ni grille de séparation supplémentaires et sans stockage de la banquette. Sauf mention contraire, les CO2 sont exprimés en WLTP et « à partir de ».

À l’instar d’Alfa Romeo qui dote son SUV Stelvio restylé récemment d’un kit VPC à 1 410 euros HT (cache-bagages et pose compris, coffre de 1 600 l). La gamme débute en diesel 160 ch/159 g à 33 949,38 euros HT. En essence, l’accès se fait avec le 2.0 Turbo de 200 ch/206 g à 41 532,72 euros HT.

Alfa Romeo propose sur son SUV Stelvio restylé récemment un kit VPC à 1 410 euros HT (cache-bagages et pose compris, coffre de 1 600 l). La gamme débute en diesel de 160 ch/159 g à 33 949,38 euros HT.
A...
PARTAGER SUR