Véhiposte : des enchères pour les VO

Depuis le début des années 2010, la filiale de La Poste Véhiposte écoule ses VO par le biais de ventes aux enchères virtuelles et physiques, avec la mise sur le marché de 8 000 à 9 000 VO chaque année. À la tête de la première flotte électrique hexagonale, le loueur a aussi ouvert la voie sur le marché VO et bénéficie de procédures bien rodées.
- Magazine N°265
1160
Véhicules occasion
(c) Scharfsinn-shutterstock

Véhiposte n’est pas tout à fait un loueur longue durée comme un autre. Filiale de La Poste, cette structure spécialisée gère les véhicules de sa maison-mère. L’achat de ses VUL est soumis au Code des marchés publics quand les voitures de fonction échappent à cette obligation. Véhiposte doit s’assurer de la revalorisation des véhicules en fin de vie. Il y a sept à huit ans, la filiale de La Poste a donc choisi de privilégier les enchères pour écouler ses stocks de VO. Actuellement, 90 % des volumes suivent cette voie quand 10 % sont irréparables, hors d’usage ou réduits à l’état d’épaves.

Chaque année, La Poste revend 8 000 à 9 000 VO aux...