Ventes automobiles : + 3,5 % en 2007

Très précisément, ce sont en fait 2 526 096 véhicules qui ont été commercialisés en France en 2007. Soit 2 064 633 voitures particulières et 461 463 véhicules utilitaires, lesquels signent là un nouveau record de ventes. Sur ce total, les entreprises représenteraient 960 000 unités.

- Magazine N°135
408

Après un 1er semestre très neutre en terme de ventes automobiles, l’année 2007 s’est achevée sur un sprint… occasionné par l’introduction du bonus-malus (ou éco-vignette) avec effet au début du mois de décembre. Au total, ce sont bien 2 064 633 voitures particulières qui ont été vendues l’an passé, soit une hausse de + 3,2 % équivalente à 64 000 unités de plus vendues.

Avec l’activité véhicules utilitaires, le marché a ainsi atteint 2 526 096 immatriculations (soit + 3,5 %). En effet, les VU ont enregistré 461 463 ventes en 2007, soit une nouvelle progression de 4,9 %. Ce secteur de ventes va de record en record chaque année. On note cependant que si les marques françaises sont prédominantes avec 65,8 % de part de marché, ce sont surtout les marques importées qui progressent le plus vite. Il en va de même pour les VP puisque les françaises passent à 51,8 % quand les marques étrangères progressent à 48,2 % de part de marché.

Ainsi, Renault recule encore de 6 % en 2007 avec près de 30 000 immatriculations de moins malgré les arrivées en cours d’année des nouvelles Twingo et Laguna. Avec un total de 443 536 ventes, Renault détient une part de marché de 21,3 % des immatriculations en France.

Peugeot, avec ses 430 500 immatriculations conserve une part de 17 % (contre 17,7 % en 2006) et réalise une bonne performance grâce à la 207 et surtout, ses véhicules utilitaires en hausse de + 7,6 %. A l’inverse, Citroën progresse de 5 % et obtient une part de marché nationale de 13,8 %. C’est principalement le fait des ventes du C4 Picasso, notamment auprès des entreprises. En revanche, les ventes d’utilitaires de Citroën ont baissé l’an passé de 3,9 % en partie durant le premier semestre 2007.

Du côté des marques importées, le groupe VW a vendu 247 378 VP pour ses quatre marques, soit une part de marché de 12 % et une hausse de 4,72 %. En VU, VW a livré 15 307 véhicules. La marque Volkswagen VP conforte sa place de premier importateur en France avec 142 593 immatriculations, soit une part de marché de 6,9 % et la Golf reste la première voiture importée avec 39 559 immatriculations en progression de 6,7 %.

Chez DaimlerChrysler, c’est aussi une progression de + 5 % qui est annoncée en 2007 avec plus de 116 000 véhicules vendus ; dont 62 553 Mercedes VP et 8 082 Smart. Opel avec 112 307 ventes enregistre une légère hausse : + 0,1 %, mais + 1,5 % au niveau du groupe. Mais la marque envisage + 5 % pour 2008.

Volvo enregistre ses meilleures ventes de véhicules neufs, avec 13 774 immatriculations, en progression de près de 30 % et une part de marché de 0,70 % dans l’Hexagone. Des chiffres historiques, car depuis 17 ans Volvo n’avait jamais atteint de tels résultats.

Enfin, au global, les entreprises représenteraient 960 000 unités, ce qui traduirait une hausse de + 5,5 % des ventes sociétés et un marché équivalent à 38 % des ventes en France.