Ventes sociétés : Baisse en 2009, 2010 année du rebond ?

Pour beaucoup de constructeurs, l’année 2009 a d’abord été l’année de la prime à la casse. La mesure gouvernementale, relayée par les offres alléchantes de chacune des marques automobiles, a «boosté» les ventes aux particuliers et quelque peu fait oublier les ventes aux sociétés.

- Magazine N°156
422
Ventes sociétés : Baisse en 2009, 2010 année du rebond ?

Ainsi, pour la première fois, le marché des ventes aux entreprises a chuté : – 15 %. Et même – 20 % pour les seules ventes de véhicules utilitaires. Du jamais vu depuis plus 10 ans. Si la crise économique et financière qui a éclaté l’an passé est à mettre en perspective pour expliquer cette baisse des ventes, ce sont principalement les difficultés de financement enregistrées en 2009 qui expliquent ce déclin. Même le soutien du gouvernement au secteur automobile a eu des effets pervers.

A mesure exceptionnelle, réaction exceptionnelle en effet… Et parmi les constructeurs interrogés, chacun montre du doigt les dégâts collatéraux liés à l’introduction de la prime à la casse. Dans l’ordre : baisse des ventes de VO, chute des valeurs de reprise et des VR, effondrement de la demande des loueurs courte durée (- 29 %), prolongement des contrats de LLD et baisse de la demande des entreprises pour le renouvellement de leur parc.

Au total en 2009, ce sont donc 809 700 véhicules seulement qui ont été immatriculés par les entreprises, les loueurs longue et courte durée et les administrations (source AAA), contre 956 370 l’année précédente.

Aussi, pour ces mêmes constructeurs interrogés, il ne fait pas de doute que l’année 2010 sera nettement meilleure. Aucun d’entre eux n’envisage un nouveau recul et tous ou presque tablent sur une progression de 10 %, voire un retour aux niveaux de ventes des meilleures années.

PARTAGER SUR