Ventes VN : le marché français au ralenti en juin

D’après les données du CCFA, les ventes de véhicules légers neufs n’ont progressé que de 2,4 % en juin à 272 871 unités. Sur le premier semestre, le marché reste en forte hausse avec + 6,4 %.

696
Ventes VN : le marché français au ralenti en juin

Après un début d’année 2016 tonitruant, le marché français a donc connu un premier coup d’arrêt en juin. En effet, d’après les données du CCFA, les ventes de VL neufs n’ont progressé que de 2,4 % durant cette période à 272 871 unités, à nombre de jours ouvrables comparable par rapport à la même période en 2015. Dans le détail, 227 366 VP (+ 0,8 %) et 45 505 VUL (+ 11,3 %) ont ainsi été vendus.

Ce net ralentissement des immatriculations a particulièrement touché le Groupe PSA. Ses mises à la route ont ainsi reculé de 3,7 % en juin à 74 361 unités. Toutes les marques du constructeur ont souffert, à commencer par Citroën (- 4,5 %), mais aussi Peugeot (- 3,3 %), tandis que DS a moins reculé (- 2,9 %).

La tendance a été inverse pour Renault : le groupe a enregistré une hausse de ses ventes de 9,1 % à 86 790 unités. La marque au losange a porté les immatriculations avec 74 103 ventes (+ 9,6 %), tandis que Dacia a bien progressé avec 12 687 unités (+ 5,9 %).

Volkswagen accentue sa chute

Du côté des constructeurs étrangers, la sentence a été encore plus rude pour le groupe Volkswagen. Ses ventes de VN ont ainsi plongé de 10 % sur le seul mois de juin à 26 973 unités. L’ensemble des marques du constructeur ont été concernées, à commencer par Volkswagen avec une baisse de 11,7 % de ses ventes à 16 004 unités. Skoda (- 8,5 %), Seat (- 7,9 %), Audi (- 7 %) et Porsche (- 4 %) n’ont pas inversé la tendance.

Le groupe FCA a continué pour sa part sa montée en puissance avec 15 491 mises à la route (+ 10,6 %), grâce à une très belle performance de Fiat (+ 10,1 %), tandis que Jeep a enregistré un léger coup d’arrêt (- 0,5 %), tout comme les VUL Iveco (- 1,2 %).

Autre confirmation de ce mois de juin, la forte poussée du groupe Hyundai-Kia. Le constructeur coréen, visiblement porté par la ferveur de l’Euro 2016 dont il est partenaire, a vu ses immatriculations progresser de 24,8 % à 6 381 unités.

Un premier semestre solide

À l’issue de ce premier semestre 2016, et malgré un mois de juin au ralenti, le marché français est resté solide. En effet, les immatriculations de VL neufs se sont affichées en hausse de 6,4 % sur un an à 1 318 461 unités. Dans le détail, les immatriculations de VUL ont progressé de 9,6 % à 216 019 ventes, tandis que celles de VP ont gagné 5,8 % avec 1 102 442 immatriculations.

Du côté des constructeurs, PSA a dominé le marché avec 383 246 véhicules vendus (+ 6,8 %) mais voit Renault se rapprocher tout près. En effet, le groupe dirigé par Carlos Ghosn a enregistré une augmentation de ses ventes de 11,2 % à 361 675 unités, pour un gain de part de marché de 0,5 point.

Du côté des constructeurs étrangers, le groupe Volkswagen semble véritablement touché par le scandale des moteurs truqués. Bien que ses mises à la route aient progressé de 4,5 % à 146 306 unités, sa part de marché s’est contractée de presque 0,5 point.