« Verdir sa flotte pour montrer une image positive à l’extérieur » Jeremy Gould, TomTom Telematics Business

Jeremy Gould est vice-président ventes Europe chez TomTom Telematics Business.

- Magazine N°200
545

Les entreprises ont-elles pris le pli du développement durable ?

La sensibilisation aux démarches vertes remonte à trois ou quatre ans et les entreprises savent qu’il existe des véhicules et des solutions qui fonctionnent. Elles sont intéressées par les bénéfices à en retirer mais aussi par leur apport pour l’image. De même, un gestionnaire pourra éventuellement accepter un surcoût pour un achat vert si son entreprise y gagne en matière de communication.

Avec la crise, l’écologie passe-t-elle au second plan ?

Écologie et économie fonctionnent en parallèle. Notre objectif est d’apporter des solutions simples d’utilisation, faciles à intégrer dans le quotidien, avec un impact positif sur les chiffres. De fait, quand nous menons une campagne sur la réduction des coûts notamment par le biais de la consommation de carburant, nous obtenons plus de retours qu’avec le thème de l’éco-conduite. Mais avec l’éco-conduite, les retours sont très motivés par l’économie, l’écologie et la sécurité.

À l’échelle européenne, constatez-vous des différences ?

La dimension verte est clairement une préoccupation des entreprises britanniques qui y voient aussi un bon levier en termes d’image. Ce sera moins vrai avec les sociétés allemandes qui restent plus sensibles à la question de la baisse des coûts. Et verdir sa flotte concerne surtout les grandes organisations qui doivent montrer une image positive à l’extérieur, avec des réalisations concrètes à l’appui.

 

PARTAGER SUR