Vers la seconde génération de biocarburants

Les biocarburants sont déjà courants dans le quotidien : tandis que le gazole vendu à la pompe en contient 7 %, le SP95-E10 intègre quant à lui 10 % de bioéthanol. Un mélange souvent montré du doigt dans un contexte de hausse des cours des matières premières agricoles.

- Magazine N°186
772

Un problème évoqué par le ministère de l’agriculture qui a présenté mi-septembre un plan d’actions. Parmi les mesures, l’une envisage de plafonner à 7 % le taux d’incorporation de biocarburants de première génération (produits à partir de cultures destinées traditionnellement à l’alimentation), alors que l’objectif de la Commission européenne est, pour le moment, fixé à 10 % d’ici 2020. Par conséquent, le ministère prévoit d’atteindre cet objectif grâce aux biocarburants de seconde génération, produits à partir des végétaux et de leurs résidus. Avantage : l’absence de concurrence avec l’usage alimentaire.

Une annonce arrivée à...

PARTAGER SUR