Ville de Saint-Nazaire : l’autopartage au service du verdissement

Depuis 2013, la ville de Saint-Nazaire a réussi à supprimer seize véhicules sur un parc de 90 véhicules particuliers grâce à la création d’un système d’autopartage professionnel. Et en parallèle, elle développe les motorisations électriques et GNV, mais également le covoiturage ou encore les mobilités douces pour les déplacements de ses agents.

- Magazine N° mai 2020
1445
Saint-Nazaire
Saint-Nazaire achète des véhicules électriques quasiment tous les ans dont des Renault Zoé. « Cela nécessite d’accompagner les conducteurs du fait de la boîte automatique, du silence du véhicule et de la peur de la panne sèche », signale Guillaume Bois Madec. © Martin Launay / Ville de Saint-Nazaire

À Saint-Nazaire, le service parc automobile est mutualisé entre la ville et la communauté d’agglomération de la région nazairienne et de l’Estuaire (Carene). « Pour la ville, nous gérons 260 véhicules dont dix poids lourds, 200 véhicules légers et une cinquantaine de matériels opérationnels », indique Guillaume Bois Madec, responsable de la flotte. « Auparavant, nous avions un parc plus important et les véhicules parcouraient peu de kilomètres, précise Lydie Mahé, adjointe au maire en charge des ressources humaines, des finances et des services logistiques. Dans le cadre d’une volonté politique d’optimiser la flotte de la collectivité, plusieurs...

PARTAGER SUR