Vitrage : le marché se complexifie

Si la crise sanitaire a freiné l’utilisation des véhicules et donc la fréquence du bris de glace, elle a aussi poussé les enseignes à repenser leur fonctionnement alors que les pare-brise gagnent en complexité avec les ADAS. Ces enseignes multiplient ainsi les offres liées à la mobilité, tout en densifiant leurs réseaux, notamment par le biais de partenariats.
- Magazine N°269
1050
Carglass
Carglass

Comme pour tout le reste de l’entretien et de l’équipement automobiles, le vitrage automobile a pâti de la crise sanitaire de 2020. Les prestataires le rappellent : moins on roule, moins il y a de bris de glace. Et on a beaucoup moins roulé l’an dernier du fait des confinements. Si la reprise d’activité s’est faite très forte de juin à octobre, elle n’a pas effacé l’impact de la crise, avec un nombre d’interventions des enseignes en chute sensible pour le vitrage.

En outre, avec plus de télétravail et moins de mobilité, les confinements à répétitions et les différentes mesures restrictives tendent à modifier dans la durée les...