Vitrage : la réparation en mode high tech

Vitrage : la réparation en mode high tech

Le vitrage, c’est aussi des innovations technologiques. Et ces innovations ont un coût, surtout quand il faudra intervenir sur le pare-brise. En parallèle, les réseaux multiplient les offres de service tout en soignant leur réactivité. Avec un postulat bien connu par l’ensemble de la profession : mieux vaut réparer un pare-brise que le changer.

- Magazine N°201
982
Vitrage : la réparation en mode high tech

La technologie envahit les véhicules jusqu’à leur vitrage. Désormais, les pare-brise régulent la température de l’habitacle, atténuent les sons venus de l’extérieur et permettront bientôt de suivre l’attention des conducteurs par le biais de capteurs…

Cette technicité croissante n’est pas sans incidence sur les techniques de réparation. Les pare-brise acoustiques nécessitent ainsi une attention particulière, illustre Jean-Pierre Carrot, gérant de la société InterParebrise : « Le PVB, soit le polyvinyle de butyral, constitue la couche de plastique entre les deux couches de verre composant le pare-brise. Ce PVB est mou pour mieux absorber les...

Vitrage : la réparation en mode high tech