Vitrage : la technologie s’impose

Mises en avant par les constructeurs, les nouvelles technologies renchérissent sensiblement le coût du vitrage. Pour y faire face, les vieilles recettes de la prévention restent plus que jamais indispensables, comme de manière générale tout ce qui permet de travailler sur les coûts indirects de ce poste – plus complexe à gérer qu’il peut laisser croire.

- Magazine N°227
2153
Vitrage métier experts

Le vitrage est un poste en trompe-l’œil, sans grand enjeu en apparence mais assez complexe en réalité. Compte tenu de son importance très relative dans le budget automobile d’une entreprise ou d’une collectivité, soit quelques pourcents, il est facile de le négliger face à des postes aussi importants que les carburants, les pneus ou l’entretien courant.

Le poids relativement faible du vitrage et le recul de la sinistralité sur ce poste précis renforcent ce ressenti. Pourtant, malgré ces apparences, le vitrage nécessite que l’on s’y intéresse de près tant sa gestion peut être ardue.

Il y a d’abord un premier constat satisfaisant, la sinistralité...

PARTAGER SUR