Vivatech 2019 : voyage au centre des mobilités de demain

Vivatech 2019, c’est : 9 000 start-ups, des dizaines d’acteurs de la mobilité, des concepts de voitures volantes, de l’électromobilité, de l’intelligence artificielle, et petite particularité cette année, la présence de la sécurité routière. Plongeon dans les entrailles de ce salon qui ouvre ses portes du 16 mai au 18 mai 2019.

1213
vivatech 2019

Cette année encore, le salon Vivatech est un manifeste pour une vision de la mobilité plus intelligente et partagée. Le salon de l’innovation et de la technologie reçoit des start-ups du covoiturage et de l’autopartage, à l’image de Clem’, le spécialiste des services de mobilité électrique qui dévoile son outil M’BOX. Destiné à la gestion des flottes partagées des collectivités, celui-ci permet de contrôler l’usage de l’énergie et ainsi d’optimiser la recharge des véhicules.

vivatech  2vivatech5

Et en parlant de services partagés, la RATP est venue avec sa gamme complète d’offres de mobilité en libre-service (Communauto, Zenpark, CityZenMobility, Klaxit et Cityscoot). D’ailleurs, les plus de 5 000 scooters électriques en libre-service de Cityscoot s’exportent jusqu’en Italie à Milan. Et la flotte devrait encore se développer.

La sécurité routière s’invite au salon Vivatech

Si le futur de la mobilité est solidaire et écologique, selon un sondage réalisé le 9 mai 2019 par Yougov pour Faurecia Clarion 36 % des Français, des Allemands, Anglais et Italiens souhaitent aussi voir l’automobile du futur comme plus sûre. Pas étonnant donc que la Sécurité routière se soit offert un stand avec les 8 start-ups auréolées du Prix innovation sécurité routière et du Challenge innovation sécurité routière. Parmi elles, B’Safe et son gilet airbag autonome pour cyclistes ou encore Carfit et son boîtier connecté à fixer sur le volant et qui donne un diagnostic personnalisé de l’état du train roulant du véhicule.

vivatech3vivatech6

Les voitures prennent leur envol

Les innovations présentées ci-dessus sont déjà mises à disposition du particulier ou des collectivités, mais d’autres concepts sont dignes de lectures d’anticipation. Dans un futur pas si lointain, la mobilité devra composer avec des voitures capables de voler. Au salon Vivatech, la start-up slovaque Aeromobil a fait le déplacement avec un véhicule tout droit tiré d’un livre de Jules Verne. L’avion convertible en véhicule automobile pourrait arriver sur le marché d’ici 2021 ou 2022. D’autres acteurs de ce marché futuriste étaient présents, notamment Ascendance Flight Technologies qui développe un avion hybride servant de taxi pour la mobilité aérienne et suburbaine ou encore HoverTaxi, start-up varoise qui promeut un nouveau type d’avion électrique. Autant de projets qui comblent les investisseurs friands de nouvelles technologies et les curieux qui ont jusqu’à samedi pour toucher du doigt le futur.

vivatech4vivatech7