VO électriques : une seconde vie encore incertaine

Jusqu’à présent, les volumes des ventes de véhicules d’occasion électriques restaient trop confidentiels pour en tirer des enseignements fiables. Pour appréhender ce marché, 2018 fait figure d’année zéro et devrait permettre de mieux anticiper l’évolution des valeurs résiduelles. Mais il faudra attendre quelques années avant que ce marché ne se normalise.

- Magazine N°240
1084
VO électriques

« Il n’existe pas de marché VO sans marché VN. » La Palisse n’aurait pas dit mieux. À travers ce truisme énoncé en 2013, Didier Payen, secrétaire général de Dekra Automotive Solutions, met le doigt sur les difficultés rencontrées quand il s’agit de fixer les valeurs résiduelles des véhicules électriques.

Sur le marché du véhicule neuf (VN), les volumes de l’électrique restent modestes et ils l’étaient d’autant plus en 2013 ou 2014, années de production des modèles qui arrivent aujourd’hui sur le marché du véhicule d’occasion (VO). Avec peu d’évènements, difficile de construire des modèles mathématiques fiables. La donne diffère sensiblement...