Voitures-radars : les premiers résultats de l’expérimentation normande

Le gouvernement a communiqué de premiers résultats concernant l’expérimentation de voitures-radars conduites par un opérateur privé en Normandie, mais seulement pour le mois d’octobre 2018.

1598
voitures-radars
(c) Sécurité routière

Depuis le 23 avril 2018, des voitures-radars conduites par un opérateur privé ont été déployées en Eure et en Seine-Maritime (voir notre brève). Cette expérimentation a ensuite été progressivement étendue aux autres départements de la région Normandie à partir de septembre, pour un total à terme de 26 voitures-radars.

En réponse à des questions écrites publiées dans le JO Sénat du 18 octobre 2018, le gouvernement vient de communiquer de premiers résultats, mais uniquement concernant octobre 2018. Durant ce mois, « 190 sorties de voitures-radars ont été comptabilisées avec en moyenne 200 km parcourus par sortie, soit 3 h 55 de contrôle par sortie », a indiqué le ministère de l’intérieur.

Au total, 2 248 messages d’infractions ont été enregistrés, qui ont généré 1 873 amendes pour excès de vitesse pour un montant moyen de 135 euros par amende. » Soit, en calculant, plus de 250 000 euros de recettes. Le gouvernement n’a pas donné plus de chiffres, ni de détails concernant le déploiement à venir de 257 voitures supplémentaires dans les autres régions françaises d’ici 2020.

PARTAGER SUR