Vol de véhicules : le rôle et les prestations du loueur

Pour les véhicules en LLD, le versement d’une location s’arrête au jour de la déclaration de vol « mais rétroactivement, après les trente jours de carence définis par le Code des assurances. Cette durée est nécessaire pour éviter les faux positifs comme les véhicules partis en fourrière, ou bien pour permettre de récupérer le véhicule en bon état », précise Louis-Bénigne Thomas, le responsable du service assurance automobile d’Arval.

742
Vols de véhicules
© Welcomia

Avec la LLD, deux situations peuvent se présenter : « Soit le client a pris la prestation d’assurance chez nous et Arval s’occupe alors du dossier avec l’assureur pour être indemnisé. Soit le client a préféré s’auto-assurer ou prendre la prestation chez un tiers, et il doit alors nous indemniser à hauteur de la valeur financière du véhicule indiquée au contrat de location », explique Louis-Bénigne Thomas.

La perte financière à intégrer

« Il faut souvent ajouter 20 % à l’indemnisation initiale de l’assureur, qui correspondent au coût du véhicule, et ce pour intégrer la perte financière du loueur et éteindre sa créance. Dans la pratique, les...