Volkswagen Amarok II : le transfuge

Volkswagen lancera fin 2022 son Amarok II, un Ford Ranger rebadgé. Mais ce pick-up y gagne une version King Cab VUL qui lui manquait.
1694
Volkswagen Amarok II

Avec son Amarok version II, Volkswagen a tiré un trait sur son Amarok 100 % maison. Un pick-up fabriqué à Hanovre, lancé en 2010 et restylé et remotorisé en 2016. Cet Amarok I péchait par l’absence de carrosserie pour les professionnels en VUL, se contentant d’une version quatre portes en VP.

Le Volkswagen Amarok II est le résultat d’un accord industriel avec Ford. Celui-ci lui fournira, en version rebadgée, son nouveau Ranger, le pick-up le plus vendu en Europe. Ce dernier, tout comme la génération précédente, est fabriqué en Afrique du Sud. Il sera lancé également fin 2022. Un pays qui accueille déjà son concurrent le plus sérieux, le Toyota Hilux qui y est également fabriqué. L’accord entre Volkswagen et Ford est à double sens. En effet, en échange, Ford bénéficiera de la plate-forme électrique MEB de Volkswagen pour développer plus rapidement son offre en VP électriques, y compris en Europe.

Volkswagen Amarok II : simple ou double cabine

Le Volkswagen Amarok II grandit donc de 10 cm. Il mesure 5,35 m de long pour un empattement porté à 3,27 m, soit 17,5 cm de plus que l’actuel. Il gagnera surtout une charge utile qui passe à 1,2 t et un poids remorquable de 3,5 t. Une vraie bête de somme que Ford sait depuis longtemps bien concevoir. Du côté des motorisations, un nouveau 3.0 V6 turbo-diesel est au programme ainsi que le 2.0 turbo-diesel en plusieurs puissances en fonction des marchés, le tout transmis en propulsion, en transmission intégrale ainsi qu’en « vrai » 4×4 enclenchable avec réducteur et blocage de ponts. Dernier point essentiel donc, Volkswagen proposera en fonction des marchés une version double cabine quatre portes (DoubleCab) et une version deux portes simple cabine VUL (Single Cab). Commercialisation prévue au dernier trimestre 2022.