Volkswagen Caddy Cargo : toujours plus VP

Pour la cinquième génération du Caddy, Volkswagen a adopté la plate-forme MQB, avec à la clé des prestations toujours plus proches de celles d’un VP.
850
Volkswagen Caddy Cargo

Pour son Caddy, Volkswagen est reparti d’une page blanche avec comme base la plate-forme MQB. Esthétiquement, ce Caddy Cargo est plus élancé que son prédécesseur. La face avant reprend le style des dernières autos de la marque, Golf 8, ID.3 ou ID.4, avec des phares étirés autour d’une large calandre fine. Le bouclier avant intègre aussi des nids d’abeilles, caractéristiques de ces modèles. À l’arrière, le Caddy paraît aussi plus fin, notamment avec les feux LED.

À l’intérieur apparaît une planche de bord en longueur inspirée de la Golf. Si elle fait appel à du plastique dur, sa qualité de fabrication est satisfaisante. Avec des équipements inédits dans la catégorie, dont les commandes numériques des phares ou de la clim, à nouveau inspirées de la Golf 8. Celles-ci demandent un temps d’adaptation. Autre spécificité : le Digital Cockpit, un tableau de bord 100 % numérique qui se poursuit au niveau de la console centrale avec un écran tactile très large.

Des aides à la conduite

La plate-forme MQB fait aussi apparaître de nombreux équipements de sécurité et de confort. On peut ainsi disposer de l’assistance au maintien dans la voie, du freinage d’urgence automatique avec détection piétons, des feux de route automatiques et adaptatifs, de l’alerte de présence d’un véhicule lors des marches arrière, de la reconnaissance des panneaux, du Side Assist, de l’assistant à la manœuvre des remorques ou de la conduite assistée Travel Assist.

Avec deux longueurs (Caddy et Caddy Maxi) et deux empattements, ce Caddy offre 3,1 ou 3,7 m3 de volume utile. La charge utile maxi reste sous les 1 000 kg. Mais l’espace de chargement offre des formes cubiques qui facilitent l’emport de marchandises. Cette charge utile maxi un cran en dessous s’explique par l’adoption d’un train arrière plus sophistiqué. Un mal pour un bien puisque ce Caddy offre un confort et un agrément de conduite très élevés. La tenue de route se fait beaucoup plus précise, l’amortissement mieux contrôlé génère moins de mouvements de caisse en courbe et sur chaussée dégradée.

Sous le capot se glissent des diesel sur la base du 2.0 TDi en 75, 102 et 122 ch, à partir de 22 100 euros HT. Suivront l’essence 1.5 TSi de 116 ch et le GNV TGi de 130 ch, en attendant l’hybride en 2022. Et le Caddy reste proposé, pour certaines motorisations, avec la boîte double embrayage DSG et la transmission intégrale 4Motion, les deux pouvant être associées.

Volkswagen Caddy

Moteur Diesel 2.0 TDi
Puissance maxi (ch) 75/102/122
Couple maxi (Nm) 250/280/320
Émissions de CO2 (g/km)
Vitesse maxi (km/h) 155/173/185
Poids à vide (kg) 1 543 à 1 593
Charge utile (kg) 505 à 707
Masse totale autorisée (kg) 2 220 à 2 300
Volume utile (m3) 3,1/3,7
L x l x h (mm) 4 500/4 853 x 2 100 x 1 856
À partir de (€ HT) 22 100

Notre avis

PLUS
Moteur TDi 122 ● Nouvelles suspensions AR


MOINS
Plastique dur omniprésent ● Commandes numériques