Volkswagen e-Crafter : la bonne (dé)charge électrique

En électrifiant son récent Crafter en e-Crafter, Volkswagen se positionne sur la livraison du dernier kilomètre « zéro émission ». Mais au prix fort !

3766
Volkswagen e-Crafter

Le Volkswagen e-Crafter sera commercialisé dès le mois de décembre prochain à un prix de 70 000 euros HT, batterie comprise (L3H3 : longueur de 5,99 m, hauteur de 2,59 m, charge utile de 950 kg). En comparaison, le Renault Master Z.E. s’affiche à 58 300 euros HT, batterie comprise également (fourgon L3H2, voir notre essai). Volkswagen n’aura pas donc laissé très longtemps le VUL électrique au losange seul sur le créneau des utilitaires 3,5 t à motorisation électrique.

Ce prix supérieur se justifie par une puissance également supérieure puisque cet e-Crafter reprend l’ensemble de la machine électrique de l’e-Golf. Soit 100 kW/136 ch en crête pour 290 Nm (68 ch en puissance continue), alors que chez Renault, le moteur de la Zoé n’offre que 57 kW/76 ch. L’utilisateur professionnel aura encore plus de choix à l’été 2019 avec l’arrivée du concurrent direct de Volkswagen, le Mercedes eSprinter qui annonce 85 kW/114 ch (voir notre brève).

Plusieurs centaines d’immatriculations à terme

Concernant l’e-Crafter, Kérim Bournonville, directeur de Volkswagen Véhicules Utilitaires, table sur 5 à 8 % du volume total de Crafter (6 500 ventes annuelles) en année pleine. Et ce grâce à des ventes aux sociétés et municipalités dont le renouvellement de la flotte passe obligatoirement par 20 % de modèles électriques, GNV ou GPL. Et le prix supérieur ne lui fait pas peur tant l’e-Crafter est, selon lui, bien positionné avec un équipement de série au grand complet et une qualité de fabrication irréprochable.

Il est vrai que lors de notre premier galop d’essai, l’homogénéité des prestations et l’agrément de conduite séduisent immédiatement, tout comme la réelle sobriété du moteur électrique (19 kWh/100 km pour 21,5 kWh annoncés) ainsi que sa capacité de traction importante à 290 Nm. Du coup, les 35,8 kWh de la batterie suffisent pour l’autonomie de 173 km (NEDC). Et le chargeur embarqué CCS autorise une recharge jusqu’à 40 kW en 1 heure.

PARTAGER SUR