Publi-Communiqué

Électromobilité Volkswagen – La famille ID. s’agrandit

Avec l’ID.3, l’ID.4 et l’ID.4 GTX, Volkswagen a des arguments solides pour séduire les entreprises en quête de véhicules électriques performants. Et l’ID.5, un SUV coupé, viendra enrichir les propositions en début d’année prochaine.
8115
ID.3 et ID.4
ID.3 et ID.4

Volkswagen donne un coup d’accélérateur sur la voie de l’électrification. Après l’ID.3 fin 2019, l’ID.4 en mars dernier et avant l’ID.5 en début d’année prochaine, la marque a levé le voile sur un bolide résolument taillé pour le plaisir de conduite. L’ID.4 GTX est ainsi le premier modèle à associer la famille électrique ID. à la marque GTX, incarnation de la sportivité chez le constructeur. Ce concentré de dynamisme est le premier modèle développé sur la Plateforme Modulaire Électrique (MEB) à s’équiper d’une transmission intégrale à double entraînement et d’un design distinctif.

Lors de la présentation en première mondiale sur l’ancien aéroport Tempelhof de Berlin, l’ID.4 GTX a franchi sans aucune difficulté une rampe inclinée à 37,5 %. La transmission intégrale à double entraînement autorise le 0 à 100 km/h en seulement 6,2 s. La vitesse maximale de la sportive zéro émission de Volkswagen est bridée à 180 km/h par le dispositif électronique. Ces performances sont dues en grande partie à ses moteurs électriques placés sur chacun des deux essieux. Leur puissance cumulée atteint 220 kW* (299 ch) et ces deux blocs peuvent être sollicités en même temps grâce à la transmission intégrale électrique. Cette architecture constitue une première dans la famille ID. Au volant, les reprises sont franches dès le démarrage et la qualité de la tenue de route s’affirme au premier virage.

Un ID.4 GTX d’exception

Les lignes extérieures de l’ID.4 GTX incarnent son caractère d’exception entre plaisir de conduite et design robuste. À l’avant, la façade lumineuse de la gamme s’anime d’éléments dynamiques à l’image des feux de jour en forme d’œil humain.
À l’arrière, les pare-chocs redessinés répondent au bandeau des feux arrière à LED en 3D enrichis de feux de freinage en forme de X. À l’intérieur, un soin particulier a été porté aux finitions avec de nouvelles harmonies entre les couleurs. Sportive et stylée, l’ID.4 GTX n’en contribue pas moins à la stratégie de Volkswagen d’arriver à la neutralité carbone d’ici 2050.

L’ID.4 GTX emprunte ses bases à l’ID.4 dont le succès devrait s’affirmer de plus en plus au fil des mois. Cet ID.4, premier SUV entièrement électrique de Volkswagen, a d’ailleurs remporté le titre de « World Car of The Year 2021 ». Composé de journalistes de la presse spécialisée, ce jury international a notamment récompensé un impact environnemental limité. Volkswagen prévoit 150 000 ventes dans le monde en 2021.

ID.4-GTX
ID.4-GTX

L’ID.4, véhicule électrique mondial

Lancé en mars dernier, l’ID.4 est le premier véhicule électrique mondial de la marque puisqu’il sera produit non seulement en Allemagne mais également en Chine et aux États-Unis. Il s’installe sur le segment des SUV compacts, le plus important à travers le monde, et séduit par sa conduite à la fois sportive et confortable. Dans un intérieur aux espaces généreux, le système d’affichage du système d’infodivertissement et les aides à la conduite figurent à l’avant-garde de l’innovation automobile. L’ID.4 est proposé avec deux tailles de batterie. La première embarque 52 kWh d’énergie pour une autonomie maximale de 345 km (WLTP). Avec 77 kWh, le second accumulateur offre un rayon d’action maximal de 520 km (WLTP). Placé sur l’essieu arrière, le moteur aligne trois puissances différentes : 109 kW (148 ch), 125 kW (170 ch) ou 150 kW (204 ch). Avec cette dernière mécanique, l’ID.4 passe de 0 à 100 km/h en 8,5 s. Quelle que soit la configuration retenue, sa vitesse maximale s’établit à 160 km/h.

Respectueux de la nature, l’ID.4 s’en inspire dans son design. Épurées et fluides, ses lignes favorisent son aérodynamisme avec un coefficient de trainée de seulement 0,28. À l’intérieur, l’espace disponible atteint un volume comparable à celui d’un SUV classique du segment supérieur. Commande vocale, affichage tête haute, système de navigation, aides à la conduite, l’ID.4 intègre toutes les dernières innovations pour renforcer le plaisir, le confort et la sécurité.

ID.4 GTX
ID.4 GTX

Une gamme toujours plus étoffée

L’ID.4 et l’ID.4 GTX dynamisent la famille ID. dont la gamme s’étoffe mois après mois. Première-née de cette lignée, l’ID.3 a vu le jour fin 2019. Pour la première fois, Volkswagen a alors conçu un véhicule exclusivement dédié à la mobilité électrique. Placé vers le bas comme pour les modèles sportifs, son moteur développe 204 ch. Quant à sa batterie, elle affiche une autonomie allant jusqu’à 544 km (WLTP), avec une capacité nette de 77 kWh. Commercialisée à un prix inférieur à 35 000 euros TTC et avec les avantages fiscaux, l’ID.3 présente un TCO comparable aux modèles thermiques de son segment.

Désormais, la gamme ID. compte trois modèles. Dès le début de l’année prochaine, un quatrième pointera le bout de son capot. Cet ID.5 affirmera ses positions sur le segment des SUV coupés et précédera l’arrivée en 2022 de l’ID. Buzz, le Combi du XXIe siècle. Et en 2025, un modèle viendra mettre la mobilité électrique à la portée du plus grand nombre et s’inscrira en dessous de l’ID.3 dans la gamme électrique de Volkswagen. Dès 2021, le constructeur table sur 450 000 véhicules électriques vendus à travers le monde, soit le double de 2020. Une nouvelle page se tourne.

Une autonomie suffisante et un coût compétitif

Christian Suberchicot, taxi, Paris et région parisienne

« Je roule au volant d’un Volkswagen ID.4 depuis avril. Je souhaitais changer de type de véhicule car avec les modèles thermiques, je devais subir les contraintes des révisions régulières et les conséquences des aléas mécaniques. Avec le diesel et l’essence, vous rencontrez des pannes de turbo ou vous vous heurtez à des problèmes de filtre à particules.

Avant de passer à un modèle 100 % électrique, j’ai eu une Passat GTE hybride rechargeable avec laquelle je disposais d’une autonomie de 50 km sur le seul mode électrique. Avec l’ID.4, je m’inscris dans l’évolution actuelle de l’automobile. Son autonomie atteint 520 km (WLTP). Or, je roule seulement entre 150 et 250 km par jour. Cette autonomie suffit donc largement. Dernièrement, je me suis déplacé jusqu’à Royan (17) avec mon SUV électrique. Le temps de faire une courte pause ou de prendre un café, j’ai rechargé deux fois à l’aller et deux fois au retour sur des bornes rapides. Le ravitaillement se fait tranquillement et l’ID.4 est très agréable à conduire.

Quant au coût de l’énergie, il s’élève à 80-85 euros par mois contre 350 euros pour l’essence auparavant. J’ai donc divisé par quatre ce coût et je n’ai plus à chercher une station puisqu’il me suffit de brancher le véhicule chez moi le soir. Quant au prix d’achat, avec les subventions de la mairie de Paris et le bonus écologique, il s’équilibre avec celui d’un modèle hybride rechargeable de même segment. Après deux mois et demi d’expérience, le bilan est positif.»

* Puissance électrique maximale de 220 kW : la puissance disponible lors de la conduite du véhicule dépend de plusieurs facteurs tels que la température extérieure, l’état de charge et l’âge de la batterie haute tension. La disponibilité de la puissance atteint son maximum avec une batterie haute tension, à une température comprise entre 23 et 50 ° C et avec un niveau de charge supérieur à 88 %. La puissance maximale peut être utilisée pendant 30 secondes au maximum.

PARTAGER SUR