Volkswagen : feu vert pour la modification du 1.6 TDI

En Allemagne, Volkswagen peut enfin légalement procéder à la modification de son 1.6 TDI à l’origine du Dieselgate.

899
Volkswagen : feu vert pour la modification du 1.6 TDI

Cette procédure de modification, approuvée par le KBA, l’Autorité fédérale allemande des transports, concernera pas moins de 2,6 millions de moteurs du type EA189. C’était le turbodiesel diffusé le plus largement par le groupe Volkswagen, aux côtés du 1.2 TDI et du 2.0 TDI, et c’est celui qui a posé le plus de difficultés dans les rapports entre le constructeur allemand et les autorités administratives européennes.

Prise en charge intégrale

Selon Volkswagen, c’est une opération mineure puisqu’il s’agit « d’une mise à jour logicielle. De plus, un conditionneur d’écoulement est directement fixé en amont du débitmètre d’air. L’installation prend moins d’une heure. » Toujours selon le constructeur, « Les propriétaires de véhicules seront informés dans les prochaines semaines. Tous les clients concernés peuvent ensuite prendre rendez-vous pour la modification de leur véhicule dans un atelier agréé à la date de leur choix. » Une opération intégralement prise en charge bien sûr et, pour les clients allemands, « un moyen de transport de remplacement approprié sera proposé. »

Sortie de crise

Notons aussi que « les véhicules concernés sont techniquement sûrs et en état de marche. Avant leur modification, les véhicules peuvent être utilisés sur la route sans aucune restriction. »

C’est donc une sortie de crise qui se profile pour Volkswagen et ses marques Audi, Seat, Skoda et Porsche, même si le coût total de ces opérations de rappel se chiffre en milliards d’euros et qu’il reste encore au constructeur à trouver un compromis aux États-Unis pour régler le litige portant sur le 3.0 TDI.

PARTAGER SUR