Les Polyvalentes (B2)

Volkswagen Golf : toujours au firmament

Star toutes catégories confondues du marché européen, la Golf 6 suit la tradition de ses ancêtres : pas de révolution, tout est dans l’évolution «raisonnée».

- Magazine N°146
428

Le choix de Volkswagen ne surprendra personne tant du point de vue du style légèrement modernisé que de celui des choix techniques – il s’agit de la même « caisse en blanc » (carrosserie nue) et de la même plate-forme. En revanche, ce qui change, c’est la qualité des matériaux et des assemblages, probablement les meilleurs jamais atteints dans le segment. Si on met à part l’entrée de gamme Trendline plutôt dépouillée et ne bénéficiant pas des mêmes plastiques que la Confortline et a fortiori la Carat, la perception et le confort à bord atteignent ou surpassent le premium allemand concurrent. Audi et BMW ont intérêt à bien se tenir ! Et sous le capot, ce serait presque une révolution puisque le vieux 1.9 TDI injecteur-pompe est enfin remisé au placard. Au bénéfice d’une belle gamme 2. 0 TDI en 110 ch (119 g) qui fera la majorité des ventes. Correct en performances comme en sobriété, il nous a déçu pour son niveau de bruit, encore supérieur à son concurrent 1.6 HDI de Peugeot alors que l’insonorisation de la Golf est excellente. Sa version 140 ch (129 g) est bien plus agréable, ronde et coupleuse avec un fonctionnement plus silencieux. Et il trouve sa parfaite expression avec la boîte DSG qui fait passer les émissions à 142 g, cela fait beaucoup plus (trop ?). Un nouveau 1.6 TDI common rail de 90/105 ch sera en outre proposé d’ici cet été avec des niveaux d’émissions records, en plus de la version BlueMotion à 99 g. Les françaises ont donc encore du chemin à parcourir et il faut bien avouer que la Golf, reste bien LA référence du segment !

Les Polyvalentes (B2)

PARTAGER SUR