Volkswagen veut rendre la mobilité climatiquement neutre sur l’île grecque d’Astypalée

Le Groupe Volkswagen et la Grèce veulent transformer une île en « vitrine de la mobilité climatiquement neutre ». Pour ce faire, le constructeur va déployer des services de mobilité partagée et électrifier un millier de véhicules.

766
île vitrine Volkswagen
Prototype de la future île vitrine de l'électro-mobilité de Volkswagen

Volkswagen Group et l’État grec ont signé un accord pour transformer une île grecque en « vitrine de le la mobilité climatiquement neutre ». Le constructeur déploiera des solutions de mobilité durable sur l’île Astypalée, située au sud de la mer Égée.

Étendue sur près de 100 km², celle-ci accueille environ 72 000 touristes chaque année et aspire à devenir une pionnière du tourisme en mobilité durable. Elle possède un service de transports en commun très limité : seuls deux autobus thermiques desservent actuellement une partie de l’île. De plus, les besoins énergétiques des habitants sont presque entièrement assurés par des ressources fossiles.

L’île vitrine de la mobilité climatiquement neutre de Volkswagen

Le groupe Volkswagen prévoit ainsi d’implanter des services de mobilité numériques tels que du covoiturage 100 % électrique opéré par sa filiale WeShare. En parallèle, une partie de l’activité traditionnelle de location de véhicules sera remplacée par des services de mobilité partagée électrique : autopartage, scooters de la marque Seat et vélos.

Le déploiement de ces services « va optimiser le trafic et réduire largement la flotte de véhicules de l’île », espère Volkswagen. Au total, un millier de véhicules électriques remplaceront les 1 500 véhicules à moteur à combustion actuellement en circulation. Les utilitaires d’entreprises locales et du secteur public, tels des véhicules de police et des services d’urgence par exemple, seront eux aussi électrifiés.

Ce travail de métamorphose sera de longue haleine puisque cette première phase du projet durera six ans.

La future Astypalée sera branchée aux énergies renouvelables

Pour alimenter tous ces véhicules électriques, Volkswagen installera environ 230 wallbox (bornes de recharge à usage privé) et plusieurs bornes de recharge publiques. Elles seront équipées de chargeurs Elli (Electric Life) et l’électricité fournie sera issue d’énergies renouvelables (solaire et éolien).

Pour rappel, Volkswagen vise à rendre sa flotte et son entreprise climatiquement neutres en carbone d’ici 2050. Ainsi, ce projet s’inscrit dans sa stratégie « goTOzero » puisque l’île servira de modèle de « décarbonation totale de la mobilité ».