Volkswagen Sharan : évolution dans la discrétion

À l’occasion d’une mise à jour, le Sharan de Volkswagen, défenseur des valeurs familiales, préserve davantage ses occupants, tout en dopant son équipement.

- Magazine N°211
1136
Volkswagen Sharan : évolution dans la discrétion

Avec déjà plus de 800 000 exemplaires écoulés à travers le monde en tout juste vingt ans d’existence, le Sharan se veut un pilier de la politique familiale de Volkswagen. Un tel score l’autorise, pour l’heure, à se montrer encore serein sur la poursuite de sa carrière, et ce, malgré les menaces de déclin planant sur le marché des grands monospaces.

Il est certain que le Sharan semble avoir résolu la difficile équation entre la promesse d’un vaste espace habitable et la garantie d’un comportement irréprochable. À son hospitalité remarquable se sont ajoutées en 2010 des portes arrière coulissantes facilitant grandement l’accès à bord.

Aujourd’hui, son restylage n’apporte que de menues retouches. Il faut donc avoir un œil très aiguisé pour discerner extérieurement les effets de sa discrète évolution. Idem à l’intérieur où la configuration sept places intègre désormais la dotation de série. La modularité est irréprochable et le coffre saura couvrir l’ensemble des besoins, avec au minimum 300 litres (955 l en cinq places extensible jusqu’à 2 430 l).

Du côté de l’équipement, les améliorations se font nettement plus perceptibles avec l’arrivée de nouveaux dispositifs de sécurité, tels que le système de surveillance périmétrique Front Assist, intégrant le régulateur de vitesse adaptatif avec freinage automatique d’urgence en ville, mais aussi l’optimisation du freinage anti-collisions ou encore la détection dans les angles morts. Comme souvent, la connectique se positionne en première ligne, avec des compatibilités pour smartphones (Android Auto, CarPlay et MirrorLink via Car-Net de Volkswagen).

La connectique au premier rang

D’un format imposant (4,85 m) et désormais facile à stationner à la condition de s’offrir l’option Park Assist (455 euros, de série en finition Carat), le Sharan compte sur la fluidité de ses lignes pour contenir sa consommation, mais aussi sur l’évolution de ses diesels : le 2.0 TDI en 115 ch s’affiche à 130 g/km de CO2 (à partir de 37 220 euros TTC), et ses variantes en 150 et 184 ch se révèlent tout aussi raisonnables, soit respectivement 130 et 138 g (à partir de 40 060 et 41 860 euros).

Enfin, Volkswagen a fait l’impasse sur les versions Business puisque le Sharan bénéficie de la navigation et de bien d’autres raffinements, dont le Bluetooth, le régulateur de vitesse et l’aide au stationnement avant comme arrière, dès le premier niveau de finition.

Notre avis

Bien

• Espace et modularité 

• Confort

À revoir

• Version 115 ch un peu juste
• Tarifs

Valeurs futures 

VW Sharan

2.0 TDI 115 BlueMotion Technology Trendline

2.0 TDI 150 BlueMotion Technology Confortline

Énergie

Diesel

Diesel

Boîte de vitesses

Manuelle

Manuelle

Carrosserie

Berline

Berline

Cylindrée (cm3)

1 968

1 968

CO2 (g/km)

130

130

Ch din

115

150

Prix neuf TTC (€)

37 220

40 060

Mois

42

42

Km total

100 000

100 000

Valeur reprise TTC (€)

13 896

14 859

Valeur reprise

37,3 %

37,1 %

Valeur vente TTC (€)

16 194

17 318

Valeur vente

43,5 %

43,2 %