• Mots clés connexes
  • SUV

Le T-Cross de Volkswagen joue à cache-cache

Teaser savamment organisé pour le futur SUV urbain de Volkswagen qui se dévoile largement et officiellement alors qu’il ne sera commercialisé qu’à l’automne 2019.

4138
Volkswagen T-Cross

Le véritable concurrent des Renault Captur, Citroën C3 Aircross et Peugeot 2008, c’est lui. Volkswagen veut occuper le terrain face à ces stars du marché européen qui ont une sacrée longueur d’avance et que le T-Cross doit absolument contrer.

Avec ses 4,11 m d’encombrement, il est légèrement plus court que ses rivaux qui pointent plus dans les 4,15 m, ou encore que son cousin espagnol le Seat Arona (4,14 m) avec qui il partage la même plate-forme MQB-A0, venue tout droit des Volkswagen Polo et autres Audi A1 et Skoda Fabia. Sa hauteur est logiquement plus haute que la berline 5 portes dont il est issu, avec 1,56 m (+ 9 cm) pour un empattement de 2,56 m, soit 1 cm de plus que la citadine de Wolfsburg.

A contrario, le T-Cross se distingue nettement du récent SUV compact T-Roc. Ce dernier aligne 12 cm de plus en longueur et peut, grâce à sa plate-forme MQB, s’équiper d’une transmission intégrale, formule refusée au T-Cross comme à ses concurrents.

Une Polo en plus logeable

Au chapitre des avantages non négligeables, on notera la banquette arrière coulissante sur 15 cm, équipement de série qui permet d’optimiser le volume du coffre de 385 l à 455 l, voire 1 281 l en la rabattant entièrement. Tout comme un certain Citroën C3 Aircross, le dossier du siège passager à l’avant peut également se rabattre pour emporter des objets longs. À l’intérieur, on retrouvera naturellement la planche de bord de la Polo, mais avec une position de conduite plus haute qui fait le charme et l’un des atouts principaux des SUV. Une base vue récemment sur le Seat Arona qui lui est très proche.

Sous le capot avant, la gamme de motorisations ne fait pas l’impasse sur le diesel avec le 1.6 TDI de 95 ch en boîte manuelle 5 rapports ou DSG7. Quant au 3 cylindres essence, il est proposé en 1.0 TSI de 95 ch ou 115 ch (avec pour ce dernier une boîte DSG7 en option), complété par le 1.5 TSI de 150 ch. Aucun prix n’a encore été divulgué, mais le « surcoût » par rapport à la Polo devrait être de 2 000 euros, comme entre la Golf et le T-Roc. La commercialisation du T-Cross se fera pour le salon IAA de Francfort en septembre 2019.

PARTAGER SUR