Volkswagen Tiguan : portrait d’un futur best-seller

Il ne faut pas se fier aux apparences, le nouveau Tiguan de Volkswagen évolue bien plus qu’on ne le pense. Ce qui lui permet de conserver son titre de référence.

963
Volkswagen Tiguan : portrait d’un futur best-seller

Lorsque l’on n’est pas loin d’atteindre les 3 millions d’exemplaires avec une première expérience, cela n’incite guère à modifier la formule. Ainsi, à l’heure du renouvellement, le Tiguan ne change guère, du moins en apparence.

Mais en l’observant plus attentivement, on s’aperçoit que sa silhouette s’est affinée tout en s’étoffant. Normal, il est tout à la fois plus long, plus large et moins haut. L’empattement s’étire aussi, libérant de l’espace profitable aux places arrière comme au volume de chargement, avec un coffre qui gagne une cinquantaine de litres. Cette mouture conserve le principe de la banquette arrière coulissante et c’est heureux.

Le séjour à bord gagne aussi en agrément. Si l’austérité est toujours de mise, l’environnement se fait plus flatteur, avec une planche de bord au dessin bien plus réussi que la précédente. L’ensemble se montre de belle facture, en matériaux comme en assemblage. La position de conduite se veut idéale, et ce, même si un meilleur maintien latéral n’aurait pas nui à l’ergonomie.

Bien sous tous rapports

C’est sur la base de la plate-forme MQB que repose ce Tiguan, ce qui se traduit par une efficacité accrue de son comportement. Un domaine où brillent ses versions 4Motion, variantes à transmission intégrale offrant la garantie de progresser quoi qu’il arrive.

La version 4×2 ne démérite pas pour autant, avec pour double avantage d’être financièrement plus abordable, mais aussi d’afficher des émissions de CO2 légèrement inférieures. Meilleur score relevé avec les 2.0 TDI 115 et 150 ch, tous deux référencés à 123 g ; notre préférence va toutefois au tandem TDI 150 et boîte DSG7 pour son homogénéité.

Si toutes les finitions enrichissent leur dotation, les exécutions Trendline Business et Confortline Business se révèlent très fréquentables, à partir de 30 250 et 32 650 euros TTC en TDI 115. Avec un surcroît non négligeable d’équipements en faveur de la sécurité et de la connectivité pour la seconde proposition (Pack Drive Assist, Discover Media, ACC et Side Assist).

En revanche, des tarifs plus élevés que ceux de la concurrence reflètent la domination du Tiguan sur le marché du SUV compact, mais aussi son incursion aux frontières du premium dans ses prestations.

Enfin, signalons que l’offre est appelée à évoluer, avec une version longue accompagnant une configuration 7 places dès 2017, et une motorisation hybride rechargeable GTE en 2018.

Notre avis

BIEN

Espace et modularité • Agrément et comportement

À REVOIR

Diesel un peu trop présent à l’oreille • Tarifs

 

Volkswagen Tiguan TDI 150 Trendline Business

Moteur (cm3)

1 968

Puissance/couple (ch/Nm)

150/340

Conso. mixte (l/100 km)

4,7

Émissions de CO2 (g/km)

123

Vitesse maxi (km/h)

204

0 à 100 km/h (s)

9,3

Poids à vide (kg)

1 493

Charge utile (kg)

437

Coffre (l)

615/1 655

L x l x h (mm)

4 486 x 1 839 x 1 632

À partir de (€ TTC)

33 350