• Mots clés connexes
  • SUV

Volkswagen Touareg 3 : le véritable vaisseau amiral

Totalement repositionné sur une nouvelle plate-forme Audi-Porsche, le dernier Volkswagen Touareg joue dorénavant dans la cour des grands.

2578
Volkswagen Touareg

Vous pensiez que l’Arteon (voir notre essai) était le haut de gamme de Volkswagen, vous vous trompiez ! Car c’est bien cette troisième génération du grand SUV Touareg qui en devient le représentant, hissant encore d’un cran le constructeur généraliste allemand au rang de « premium ». À cela une raison simple : ce nouveau Touareg (4,88 m de longueur, soit + 8 cm) a été développé sur la plate-forme MLB accueillant des moteurs en position longitudinale, et non sur la MQB de l’Arteon, qui est équipée de motorisations transversales.

Porsche et Audi en ligne de mire

Une précision de taille car les Audi Q7, Porsche Cayenne et autres Bentley Bentayga et Lamborghini Urus partagent tout autant liaisons au sol, châssis et motorisations. Ensuite, le choix des matériaux et, par-dessus tout, la qualité de fabrication de ce Touareg assemblé dans l’usine du groupe à Bratislava en Slovaquie, font la différence.

Accessoirement, les récents grands SUV Atlas et Teramont (frères jumeaux) encore plus longs (5,04 m) sont respectivement destinés et fabriqués pour les marchés américain et chinois mais sur la plate-forme moins « qualitative » MQB. Cette clientèle sino-américaine serait moins regardante sur le sujet…

Bref, pour son lancement en France fin juin, ce Touareg 3 s’équipe du 3.0 V6 TDI en 231 ou 286 ch, ainsi que de son homologue turbo essence 3.0 TFSI de 340 ch. En 2019, le 4.0 TDI V8 de 421 ch sera aussi proposé (celui de l’Audi Q7) ainsi qu’une version hybride rechargeable de 367 ch.

L’essai du précédent Volkswagen Touareg

Volkswagen Touareg

PARTAGER SUR